Créer votre compte pour consulter la revue Vecteur Gaz...
...et profiter de tous les avantages du compte Cegibat :
accéder aux fiches pratiques
gérez vos inscriptions aux Débats Cegibat
savegarder vos simulations
Réglementation Gaz / Efficacité énergétique

Réponses d’experts

Picto EVAPDC
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°145 : Sur une installation collective d’une centaine de kW, ai-je intérêt à installer deux chaudières à condensation pour obtenir un meilleur rendement ?

Oui, installer deux chaudières donnera une plus grande surface d’échange en mi-saison et baissera le seuil minimal de modulation de l’installation.
Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°147 : Existe-il une taille minimum d’opération pour implanter une pompe à chaleur à absorption gaz ?

Non, bien que la puissance unitaire des machines distribuées en France soit de l’ordre de 40 kW, il n’existe pas, dans l’absolu de taille minimum d’opération pour implanter cette technologie. Il faudra néanmoins, apporter de l’inertie à la PAC en lui installant un ballon dédié.
Picto Canalisation gaz
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°152 : Réglage de robinet thermostatique : existe-t-il des précautions à prendre lors de la mise en place ?

Oui, les robinets thermostatiques imposent des précautions de pose sur les émetteurs présents au sein des logements, et ce afin de garantir leur efficacité et des économies d’énergie.
Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°146 : Schéma hydraulique et pompe à chaleur à absoption : existe-t-il des précautions particulières à prendre ?

Oui, lors de la conception du schéma hydraulique, certaines précautions s’imposent en présence d’une pompe à chaleur à absorption gaz au sein d’une installation de chauffage. Il faut notamment être vigilant quant aux températures de retour vers la PAC à absorption.
Picto EVAPDC
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°148 : Peut-on installer un poêle ou un insert gaz au sein d’une extension de maison individuelle soumise à la réglementation thermique 2012 ?

Oui, il est possible d’installer un insert ou poêle alimenté au gaz naturel, dès lors que la surface thermique (SRT) de l’extension au sens de la réglementation thermique est inférieure à 100 m2.
Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°120 : Les performances acoustiques réelles d'une PAC absorption aérothermique sont-elles en accord avec celles mesurées en laboratoire ?

Oui, les valeurs mesurées à 1 m d’une PAC absorption aérothermique sont très proches de celles mesurées en laboratoire. Par ailleurs, aucune émergence de bruit notable n’a été identifiée suite à l'instrumentation de 2 sites où les PAC absorption étaient en fonctionnement.

Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°118 : Doit-on encore prévoir une bouteille casse pression entre le réseau primaire et le réseau secondaire d’une installation comportant une chaudière à condensation ?

Non, la bouteille casse pression n’est plus nécessaire et pire, elle risque de nuire à la condensation de la chaudière.
Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°115 : Les variations climatiques de la source froide impactent-elles le GUE d’une PAC à absorption gaz aérothermique ?

Oui, comme toute machine thermodynamique, la pompe à chaleur (PAC) à absorption gaz est dépendante des variations thermiques de la source froide (lieu de puisage des calories). Cependant, de part son fonctionnement la PAC à absorption gaz s’avère moins pénalisée par un abaissement des températures extérieures...
Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°105 : Quelle est la différence entre la puissance calorifique et la puissance utile ?

Sur les appareils gaz on trouve généralement deux valeurs de puissance : la puissance calorifique et la puissance utile. Comment faire la différence entre les deux?
Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°100 : Sur une installation de chauffage avec chaudière à condensation, le montage d'une vanne 3 voies en mélange est-il plus favorable à la condensation qu'un montage en décharge ?

Oui, sur une installation de chauffage avec une chaudière à condensation, le montage d’une vanne trois voies en mélange est plus favorable au phénomène de condensation qu’un montage en décharge, grâce à une température d’eau plus basse.
  • 4
  • 5