Réponse d'expert

N°22 : Incorporation de canalisation gaz dans les planchers béton

Mis à jour le

Quelles sont les conditions d’incorporation de tuyauteries gaz dans les planchers en béton des bâtiments d’habitation ?

Il existe 2 familles de plancher :

  • En béton armé (dalle pleine, béton nervuré…). Il est ferraillé et coulé en place soit dans un coffrage qui sera éliminé après durcissement par décintrage, soit par un coffrage perdu. Sa porté n’excède pas 4 m et son épaisseur est d’au moins 12 cm. Sa périphérie est encastrée dans les murs porteurs.
  • En préfabriquée composée de poutrelle. L’espace entre celles-ci est comblé par des hourdis. Une dalle de compression ou de répartition est coulée dessus (au moins 4 cm) son rôle est de répartir la charge.

Contexte réglementaire

L’incorporation de tuyauterie de gaz dans un plancher d’un bâtiment d’habitation doit être réalisé en respect des exigences du NF DTU 61.1 P2 dans son paragraphe 5.3.4. Cette exigence concerne bien entendu les installations dites « intérieures » (ou installation après compteur) et tuyauteries admises à l’intérieur des bâtiments.

 

Conditions d’installation

Mode d’incorporation

La mise en place d’une canalisation nue, gainée ou sous fourreau, dans l’épaisseur d’une paroi (mur, cloison, ou plancher) doit respecter dans sa mise en œuvre les dispositions des paragraphes 5.3.4 et suivants de la partie 2 du NF DTU 61.1. La configuration du plancher va déterminer la solution envisageable et le type d’incorporation autorisé.

Il existe 3 types d’incorporation :

  • Encastrement : la canalisation est mise en place dans un emplacement réservé au moment du gros œuvre, le remplissage est effectué par la suite.
  • Engravure : la canalisation est mise en place dans une saignée pratiquée dans les parois existantes, le remplissage étant effectué par la suite.
  • Enrobage : la canalisation est noyée dans la paroi lors de la mise en œuvre de celle-ci, la mise en place du matériau ayant lieu après la pose de la canalisation. 

 

Gros oeuvre

Second oeuvre

 

Radier

Dallage

Plancher dalle pleine

Plancher dalle préfabriquée

Ravoirage

Chappe/dalle flottante

Mortier de colle

Dalle chauffante

Encastrement

Autorisé

Autorisé

Autorisé

Autorisé

Autorisé

Interdit

Interdit

Interdit

Engravure

Interdit

Interdit

Interdit

Interdit

Autorisé

Interdit

Interdit

Interdit

Enrobage

Interdit

Autorisé

Autorisé

Interdit

Autorisé

Interdit

Interdit

Interdit

 

Conditions d'installation
En dalle préfabriquée, seul le passage de la tuyauterie de gaz dans les hourdis (plancher sur poutrelle ) est autorisé sous fourreau étanche continu débouchant librement au moins à l'une des extrémités dans un volume ventilé ou aéré.

 

 

Conditions générales

L’ incorporation de tuyauterie dans un ouvrage (béton, ravoirage, forme….) doit nécessairement être protégé mécaniquement.

La tuyauterie incorporée dans le plancher devra être réalisée en évitant :

  • les seuils de porte
  • le franchissement des joints de dilatation (Dans cette configuration la solution consiste à effectuer un parcours apparent)
  • le contact avec d’autre tuyauterie ou canalisation électrique

Les tuyauteries incorporées dans les planchers devront également respecter les conditions suivantes :

  • être assemblées par raccord indémontable (brasés, soudés ou soudobrasés )
  • seules les dérivations au droit des appareils sont autorisées,
  • l’épaisseur minimale de recouvrement doit être de 20 mm.

 

L’émergence de la tuyauterie de gaz sur la face supérieure du plancher doit être protégée par des fourreaux non fendus dépassant d'au moins 50 mm (l’espace annulaire doit être obturé).
L’incorporation des conduites de gaz naturel durant les phases de chantier peut avoir lieu dans plusieurs cas de figure soit :
  • Pendant la phase de gros œuvre, l’incorporation dans les planchers  par enrobage sera privilégiée
  • Pendant la phase de second œuvre ou dans le cas de rénovation sans modification du gros œuvre , l’incorporation par engravure, encastrement ou enrobage sera privilégiée.

 

 

Textes réglementaires de référence

Ces informations n'ont qu'un caractère documentaire et indicatif. L'internaute est seul responsable de l'usage et des interprétations qu'il en fait et notamment de leur adéquation à la situation qu'il rencontre, des résultats qu'il obtient, des conseils et actes qu'il en déduit et/ou émet. 

Définition

À retenir

  • Il est impératif de protéger la tuyauterie mécaniquement (fourreau, gaine,….).
Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :0 note
0/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
0 commentaire sur cet article