Réponse d'expert

N°162 : L’électricité exportée, produite par une cogénération gaz, est-elle prise en compte dans le bilan BEPOS du référentiel E+C- ?

Mis à jour le

Non, la production d’électricité, provenant d’une cogénération gaz n’est pas prise en compte dans le cadre du référentiel E+C-, dès lors qu’elle est injectée sur le réseau.

NB : Seul le volet Energie du référentiel E+C- sera abordé dans cette réponse.

Quelle soit d’origine renouvelable ou non, la part d’’électricité produite autoconsommée est systématiquement prise en compte. Cette valorisation se base sur le facteur de conversion énergie primaire-énergie finale de 2,58. Ainsi, la part d’électricité autoconsommée est déduite, après valorisation, des consommations totales dans le calcul du bilan BEPOS.

Bilan BEPOS  - Détail sur la production d'énergie renouvelable exportée
Bilan BEPOS - Détail sur les consommations d’énergie primaire
Bilan BEPOS  - Détail sur la production d'énergie renouvelable exportée
Bilan BEPOS - Détail sur la production d'énergie renouvelable exportée

Lorsque cette production locale d’électricité est exportée, sa valorisation est fonction du caractère renouvelable de l’énergie primaire utilisée.

Si l’électricité produite est d’origine renouvelable (ex : solaire photovoltaïque, cogénération fonctionnant au biométhane, à l’huile de colza ou au bois),  les kWh électriques exportés sont valorisés à 1 en énergie primaire (1 kWh électrique produit = 1 kWhep valorisé). Une exception existe et concerne les niveaux énergies « E3 » et « E4 », pour lesquels les 10 premiers kWhef/m²/an sont valorisés à 2,58. Au-delà de ce seuil, les kWh supplémentaires exportés le sont pris en compte à hauteur de 1 en énergie primaire.

Dans le cas inverse, lorsque l’électricité est produite à partir d’une énergie non renouvelable (gaz naturel ou fioul etc.), son exportation ne peut pas être valorisée dans le bilan BEPOS. Le référentiel E+C- considère cette production comme nulle (0 kWh produit). En revanche, la surconsommation d’énergie primaire (gaz naturel ou fioul), nécessaire à la production de cette électricité ne doit pas comptée dans le calcul du bilan BEPOS.

Le mécanisme de prise en compte et de valorisation, au sein du le référentiel E+C- de l’électricité produite localement, incite fortement les maîtres d’ouvrage à prioriser l’autoconsommation à l’exportation.

Ces informations n'ont qu'un caractère documentaire et indicatif. L'internaute est seul responsable de l'usage et des interprétations qu'il en fait et notamment de leur adéquation à la situation qu'il rencontre, des résultats qu'il obtient, des conseils et actes qu'il en déduit et/ou émet.

Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :3 notes
5/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
0 commentaire sur cet article