Réponse d'expert

N°14 : Parcours du conduit de raccordement

Mis à jour le

Une chaudière peut-elle être installée dans une autre pièce que dans celle où se situe le conduit de fumée ?

Contexte réglementaire

Les travaux de fumisterie, c'est-à-dire la mise en œuvre des systèmes d’évacuation des produits de combustion desservant des appareils de type B utilisant des combustibles gazeux, sont régis par la NF DTU 24.1 P21.

De par la configuration des locaux, il peut arriver de se retrouver dans une situation où la chaudière est installée dans une pièce différente de celle dans laquelle se situe le départ du conduit de fumée. Dans ce cas, il convient de respecter les règles de mise en œuvre indiquée par le paragraphe 5 du NF DTU 24.1 Partie 2.

 

Raccordement d’un appareil à un conduit de fumée situé dans un autre local

 

Les règles encadrant le parcours du conduit de raccordement sont précisées au paragraphe 5.1.3 de la NF DTU 24.1 P2.

Le conduit de raccordement ne doit pas :

  • traverser une pièce principale ;
  • pénétrer dans des locaux dépendant d’un autre logement.

Est toutefois autorisé, pour se raccorder au conduit de fumée, de :

  • traverser une pièce de service, un dégagement ou une autre dépendance du logement à condition que le conduit de fumée soit situé juste derrière la 2ème paroi traversée ;
  • pénétrer dans une autre pièce, principale ou non, ou dans un autre local ou dépendance du logement. Cette autre pièce ou local doit être adjacente et située au même étage que la pièce où est installé l’appareil et ne doit pas comporter d’autre appareil sauf si les conditions du raccordement de 2 appareils à un même conduit de fumée sont remplies (paragraphe 5.1.6 du NF DTU 24.1 P2).
Il convient d’apporter deux précisions pour bien saisir l’application de ce paragraphe.
 
Les notions de traversée et de pénétration : un conduit traversant un local pénètre dans celui-ci au travers d’une première paroi puis en ressort à travers une deuxième paroi. Un conduit pénètre dans un local dés lors qu’il traverse une paroi pour y entrer.
 
Les notions de pièce principale et de pièce de service d’un logement : ces notions sont définies par l’article R. 111-1-1 du Code de la Construction et de l’Habitation. Un logement comprend d’une part des pièces principales destinées au séjour ou au sommeil (séjour, chambre, bureau…) répondant aux critères d’habitabilité et, d’autre part, des pièces de service (cuisine, salle d’eau, WC, buanderie…) ayant un rôle sanitaire ou technique précis.
 Raccordement  conduit de fumée  pénétrant
Raccordement conduit de fumée pénétrant
 Raccordement  conduit de  fumee
Raccordement conduit de fumee

Mise en œuvre

  • Le conduit de raccordement qui traverse ou pénètre une autre pièce du logement que le local d’installation doit être rigide sur tout son parcours.
  • Le conduit de raccordement doit être visible sur tout son parcours (tel que précisé dans le paragraphe 13.1.5 du NF DTU 24.1 – P1). Toutefois, les conduits rigides peuvent être placés dans un coffrage à condition d’être facilement démontable et ventilé par deux orifices de section utile minimale de 50 cm2.
  • Le conduit de raccordement doit être visitable. En cas de passage sous coffrage, cette condition nécessite que l’on puisse voir le conduit de raccordement en ouvrant un élément du coffrage sans avoir recourt à un outil.
  • Le conduit de raccordement doit permettre l’entretien et la dépose de l’appareil et demeurer démontable.
  • Le conduit de raccordement doit être de même nature sur toute sa longueur (rigide, flexible ou flexible extensible).
  • Le conduit de raccordement doit être calorifugé avec un matériau de classe M0 ou A2-s1, d0 lorsque la température des locaux traversés est proche de la température extérieure (locaux non chauffés).
  • Les longueurs développées maximales des conduits de raccordement dépendent de leur nature et de la configuration tels qu’indiquées dans le tableau ci-dessous :

Type de conduit de raccordement

Raccordement à 1 conduit individuel

Raccordement à 1 conduit collectif (shunt ou alsace)

Conduit rigide

3 m
6 m*

2 m
6 m*

Conduit flexible non extensible

2 m

2 m

Conduit flexible extensible**

1,5 m de longueur développée

1,5 m de longueur développée

 * Dans le cas ou 2 appareils sont raccordés au travers d’un tronçon commun
** Utilisation interdite pour les appareils présentant un risque de condensation dans le conduit de raccordement

Longueurs développées maximales des conduits de raccordement selon leur nature et leur configuration
Longueurs développées maximales des conduits de raccordement selon leur nature et leur configuration
Il est possible de raccorder une chaudière à un conduit de fumée situé dans une autre pièce à condition que le conduit de raccordement soit rigide, visible ou visitable dès lors qu’il est placé sous coffrage.
Le départ du conduit de fumée  doit, en outre, être située au même étage que la pièce où est installé l’appareil . Cette possibilité dépend également de la nature de la pièce dans laquelle chemine le conduit.
Ainsi une pièce de service pourra être traversée par celui-ci pour se raccorder au conduit de fumée.
S’il s’agit d’une pièce principale, le conduit de raccordement ne pourra franchir que la paroi séparant le local dans lequel se situe la chaudière du local accueillant le départ du conduit de fumée.

 

 

Textes réglementaires de référence

Ces informations n'ont qu'un caractère documentaire et indicatif. L'internaute est seul responsable de l'usage et des interprétations qu'il en fait et notamment de leur adéquation à la situation qu'il rencontre, des résultats qu'il obtient, des conseils et actes qu'il en déduit et/ou émet. 

Définitions

À retenir

  • Le conduit de raccordement doit être rigide, visible ou visitable dès lors qu’il est placé sous coffrage.
Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :1 note
5/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
0 commentaire sur cet article