Créer votre compte pour consulter la revue Vecteur Gaz...
...et profiter de tous les avantages du compte Cegibat :
accéder aux fiches pratiques
gérez vos inscriptions aux Débats Cegibat
savegarder vos simulations
Réponse d'expert

N°56 : Est-il possible de raccorder une chaudière à condensation sur conduit individuel maçonné en remplacement d’une chaudière standard ?

Mis à jour le
5/5 (1 avis)
5/5

Oui, il est possible de raccorder une chaudière à condensation sur conduit individuel maçonné en remplacement d’une chaudière standard si ce conduit a été préalablement tubé avec un conduit compatible avec la condensation.

Contexte réglementaire

Comme le précise l’article 19 de l’arrêté du 23 février 2018, « Les conduits sont constitués de matériaux satisfaisant aux conditions de résistance à la température et à la corrosion requises pour l'évacuation des produits de combustion de gaz et satisfont aux conditions d'étanchéité et d'isolation thermique requises pour l'évacuation des produits de combustion de gaz ou, à défaut, ils sont chemisés ou tubés avec un procédé permettant de satisfaire les exigences précitées.»

Le guide EVPDC § 3.1.4 du CNPG décrit la mise en œuvre pour la réutilisation d’un conduit existant avec chemisage ou tubage.

Conditions de mise en oeuvre

Conduit n’assurant pas l’évacuation de l’air vicié (Figure 1)

Dans les cas où le conduit n’assure pas l’évacuation de l’air vicié, le conduit existant est rénové par la mise en place d’un tubage pour rendre l’installation conforme et étanche. Ainsi, 

  • l’amenée d’air nécessaire à la combustion est réalisée par l’espace résiduel entre le tubage et l’ancien conduit. 
  • l’évacuation des produits de combustion est réalisé par le conduit intérieur

Conduit assurant l’évacuation de l’air vicié (Figure 2)

Dans les cas où le conduit permet l’évacuation des produits de combustion et de l’air vicié, la mise en place d’un système étanche n’est pas possible faute de place dans le conduit ; en effet, la solution de rénovation doit permettre d’accueillir le tubage compatible avec les produits de combustion tout en assurant les bons débit d’extraction d’air vicié pour éviter la création de désordres. Ainsi, 

  • l’air nécessaire à la combustion est pris directement dans la pièce
  • l’évacuation de l’air vicié se fait par une grille d’extraction intégrée au nouveau dispositif
  • Les produits de combustion sont évacués par le conduit nouvellement installé
Schémas de conduits assurant l'évacuation de l'air : cas de figure 1 et  2
Schémas de conduits assurant l'évacuation de l'air : cas de figure 1 et 2

Textes réglementaires de référence

Ces informations n'ont qu'un caractère documentaire et indicatif. L'internaute est seul responsable de l'usage et des interprétations qu'il en fait et notamment de leur adéquation à la situation qu'il rencontre, des résultats qu'il obtient, des conseils et actes qu'il en déduit et/ou émet. 

MA NOTE