Réponse d'expert

N°72 : En chaufferie, est-il obligatoire de tuber un conduit de fumée pour installer une chaudière a condensation ?

Mis à jour le

Non, il n’existe aucune obligation de tuber un conduit de fumée notamment s’il répond principalement aux conditions de résistance à la condensation des produits de combustion. Pour se faire il est nécessaire de contrôler compatibilité entre l’appareil et le conduit de fumée existant à l’aide de la plaque de signalétique apposée sur le conduit de fumée (marquage W).

Plaque signalétique de conduit de fumé (indice W)
Plaque signalétique d'un conduit de fumée (indice W)
En cas d’impossibilité d’identifier précisément les caractéristiques du CF, il devra être tubé ou chemisé.

Contexte réglementaire

Pour les bâtiments existants, l’article 18 II-2 de l’arrêté du 02 août 1977 modifié définit l’obligations de résistance des matériaux qui constitue un conduit de fumée et renvoie au NF DTU 24.1 pour le tubage et chemisage.

Le § 4.1 du NF DTU 24.1 définit les caractéristiques de conception d’un conduit de fumée et de raccordement et permet de contrôler la comptabilité avec une chaudière à condensation.

 

Conditions de mise en oeuvre

Plaque signalétique de conduit de fumée détaillée
Plaque signalétique de conduit de fumée détaillée

Les informations ci-dessous correspondent aux caractéristiques à contrôler lors de la lecture de la plaque signalétique du conduit de fumée :

a. la température 

La  résistance à la température des conduits de fumée est classée entre T080 à T600. Cette dénomination correspond à la température de service nominale du conduit. Celle-ci doit toujours être supérieure ou égale à la température nominale de fonctionnement de l’appareil.

Généralement la température de fumée d’une chaudière condensation est plus faible qu’une chaudière classique. Toutefois il convient de respecter une classe minimale de T120.

b. la résistance à la condensation

Il existe 2 classes de résistance à la condensation :

  • La classe D (Dry en anglais) correspond au fonctionnement en condition sèche
  • La classe W (Wet en anglais) correspond au fonctionnement en condition humide

Seule la classe W permet de recevoir les fumées d’une chaudière à condensation en régime permanent de fonctionnement.

c. La résistance  à la corrosion

Classe de résistance à la corrosion correspondant à l’aptitude du matériau constitutif de la paroi intérieure à résister aux agressions chimiques des condensats des fumées

Il existe 3 classes de corrosion de 1 à 3, elles sont toutes les trois compatibles avec le gaz naturel.

Ces informations n'ont qu'un caractère documentaire et indicatif. L'internaute est seul responsable de l'usage et des interprétations qu'il en fait et notamment de leur adéquation à la situation qu'il rencontre, des résultats qu'il obtient, des conseils et actes qu'il en déduit et/ou émet. 

Définitions
Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :0 note
0/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
2 commentaires sur cet article
Par Milliat, le 28/01/2017 à 07:33
Question sur tubage
Bonjour,
Dans un immeuble ancien je dois changer ma chaudière gaz mais le conduit est trop étroit pour un tubage inox. A votre avis puis je remplacer tout simplement la chaudière par un modèle classique sans condensation et la raccorder sur le conduit d'origine ?
Merci par avance de votre réponse.
Par Cegibat, le 31/01/2017 à 14:55
Réponse
Bonjour,
Pour le changement de votre chaudière, vous pouvez peut-être envisager la pose d’une chaudière étanche (type C) à condensation en respectant les règles en vigueur dans le NF DTU 61.1.
Nous vous avons envoyé un mail privé dans lequel vous retrouverez plus de détails.
Bonne réception,
Cordialement,
CEGIBAT