Solution

Chaudière à condensation & Ballon ECS

Mis à jour le

Produit constitutif et fonctionnement

Chaudière collective à condensation

Chaudière à condensation collective

Les chaufferies collectives sont souvent dimensionnées avec des facteurs de surpuissance. Ils sont entre autres liés aux facteurs de relance définis par la norme EN 12831, au « cumul » des puissances chauffage et ECS, parfois pratiqué par la profession, et à la sécurité de puissance minimum à garantir en cas de panne d’un des générateurs.

Si la chaudière fonctionne en dessous de son seuil minimum de modulation, elle fonctionne en mode marche/arrêt (cyclage), ce qui entraîne l’usure prématurée du brûleur, une augmentation des pertes par pré-ventilation et des pics de polluant.

Tarifs

Le prix de la solution varie en fonction de chaque projet, selon sa taille ou encore les modèles choisis. Néanmoins, pour une première approche, le ratio suivant peut-être utilisé :

  • 100 €/kW (fourni posé) pour la chaudière à condensation au gaz naturel
  • A partir de 1000 € pour le ballon d'eau chaude selon la gamme de puissance et son volume notamment

Points de vigilance

L’utilisation du gaz naturel pour la production d’ECS représente de nombreux avantages. La température de l’eau peut également être régulée instantanément grâce à la souplesse de la flamme gaz ce qui permet une production d’ECS en instantané réel avec une puissance modulée. Par ailleurs, les appareils de production d’ECS au gaz naturel se couplent facilement avec des énergies renouvelables permettant aux bâtiments d’accéder à des labels de performance énergétique. Enfin, il existe une large gamme de choix de chaudières et de ballons d’eau chaude fonctionnant au gaz naturel permettant à l’utilisateur de choisir la gamme de puissance et le mode de production qui correspond à son besoin (systèmes accumulés, instantanés, grande puissance, etc.)

Le choix d’une solution composée d’une chaudière gaz à condensation combinée à un ballon d’eau chaude pour la production d’eau chaude sanitaire est tout à fait pertinent et représente de nombreux atouts pour les bâtiments tertiaires. En voici quelques-uns :

  • Une performance énergétique élevée pour le chauffage et la production d’eau chaude garantissant des factures réduites
  • Une condensation favorisée avec un fonctionnement semi-accumulé
  • Une forte puissance disponible de façon continue permettant un fonctionnement efficace et fiable sur la durée
  • Une montée rapide en température
  • Un prix d’installation compétitif grâce à un grand choix de fournisseurs
  • Une maintenance nécessaire très raisonnable
  • Large gamme d’équipements
  • Diminue la puissance de la chaudière
  • Sécurité de disponibilité

Atouts

La solution est composée d’une chaudière à condensation au gaz naturel ainsi qu’un ballon d’eau chaude. Elle permet d’assurer la totalité des besoins en eau chaude sanitaire des bâtiments et en option, elle peut également couvrir les besoins de chauffage.

Il existe deux modes de production d’ECS avec un ballon d’eau chaude selon la taille du ballon par rapport à la pointe 10 mn. Cela correspond à un débit maximal de soutirage sur une durée de 10 minutes :

  • Semi-instantané : le ballon ne couvre pas complètement la pointe 10 mn
  • Semi-accumulé : le ballon couvre complètement la pointe 10 mn. Ce mode de production d’ECS favorise la condensation. En effet, le volume soutiré sur la pointe 10 mn est stocké donc le mode ECS (haute température) n’est plus nécessaire sur la chaudière. Ainsi, elle peut fonctionner en basse température et mieux condenser.

La chaudière gaz à condensation reprend le même principe de fonctionnement qu’une chaudière traditionnelle et permet en plus d’optimiser la récupération de la chaleur contenue dans les produits de combustion, tirant ainsi profit de toute l’énergie libérée lors de la combustion du gaz.

Dans une chaudière classique, le circuit d’eau du chauffage central est réchauffé uniquement grâce à la combustion du gaz naturel. La chaudière gaz à condensation récupère en plus l’énergie contenue dans les fumées. En effet, ces fumées contiennent de la vapeur d’eau qui libère de la chaleur en se condensant. En récupérant cette chaleur (dite chaleur latente), la chaudière à condensation bénéficie d’un surplus d’énergie et consomme moins d’énergie que les chaudières traditionnelles.

Le dimensionnement de la solution dépendra du type et de la taille du bâtiment, de ses besoins en ECS et notamment des pointes de consommation.