Réponse d'expert

N°10 : Ventilation des gaines gaz

Mis à jour le

Comment doit-on ventiler une gaine de conduite montante ?

Contexte réglementaire

Les conduites montantes intérieures aux immeubles d’habitation doivent être, pour les immeubles neufs, placées dans des gaines réservées aux installations de gaz (article 7-5° de l’arrêté du 2 août 1977 modifié et NF DTU 61.1 (P3 § 4.3.1.2.1). Il est toutefois possible, s’agissant des immeubles existants, de les installer sans gaines à condition qu’elles soient disposées dans des dégagements collectifs ventilés et réalisées en acier. Le but de cette ventilation est d'éviter les accumulations de gaz provenant d'une fuite éventuelle et de rejeter vers l'extérieur le gaz provenant de celle-ci.

La conception des gaines d’immeubles pour conduites montantes est traitée par l’arrêté du 31 janvier 1986 modifié relatif à la protection contre l’incendie des bâtiments d’habitation et plus précisément les articles 50 à 56.

Il convient également de respecter le paragraphe 7 du NF DTU 61.1. Y sont précisées les règles de dimensionnement, de construction ainsi que de ventilation.

La règlementation varie suivant la famille de l’immeuble :

  • Pour les immeubles de 2ème famille, c’est le NF DTU 61.1 qui s’applique, l’arrêté de 1986 impose uniquement que la gaine soit ventilée, accessible et visitable depuis les parties communes de l’immeuble.
  • Pour les immeubles de 3ème et 4ème famille, ce sont les articles 52 à 56 de l’arrêté de 1986 qui s’appliquent.
  • S’agissant des Etablissements Recevant du Public (ERP), l’article GZ 16 §4 du Règlement de Sécurité Contre l’Incendie détaille les règles applicables pour la ventilation des gaines de conduite montantes.

Réalisation de la ventilation

Bâtiment d’habitation

La gaine doit être ventilée, accessible et visitable depuis les parties communes de l’immeuble.
 
Le NF DTU 61.1 pose, § 7.2.3 de la P5, les conditions générales de ventilation des gaines. Ce texte interdit la réalisation d’une entrée d’air dans un vide sanitaire ou dans un sous-sol même s’ils sont ventilés. Cette interdiction ne figure pas dans l’arrêté du 31 janvier 1986, texte qui s’impose au DTU. Ainsi, pour les immeubles de 3ème et 4ème famille, sont clairement autorisées des amenées d’air dans le sous-sol ou dans un vide sanitaire dans les conditions détaillées ci-dessous. Cette interdiction ne s’applique donc qu’aux immeubles de 2ème famille.

Cas général de la ventilation sur toute sa hauteur

La gaine est ventilée par tirage naturel :
 
En partie basse par une entrée d’air assurée par un orifice ou un conduit d’une section libre minimale de 100 cm² prenant l’air soit directement à l’extérieur de l’immeuble, soit indirectement par l’intermédiaire d’un local ventilé ou une partie commune ventilée ou aérée. L’orifice peut-être constitué par un espace libre sous la porte de visite située au niveau le plus bas lorsque cette porte donne sur une partie commune ventilée ou aérée. Lorsque l’amenée d’air se fait par un conduit qui traverse un sous-sol ou un vide sanitaire, les parois de ce conduit doivent être coupe-feu de même degré que celui des planchers traversés. Lorsqu’il s’agit d’un gaz plus lourd que l’air, la prise d’air ne doit pas se faire dans un sous-sol, même ventilé, ni en vide sanitaire.
 
En partie haute par une sortie d’air assurée par un orifice ou un conduit débouchant à l’air libre et en toiture, d’au moins 150 cm² de section libre et protégé contre l’introduction de la pluie.
 
A chaque traversée de plancher, la gaine comporte un passage d’air libre d’au moins 100 cm². Lorsque ce passage a une section supérieure à 400 cm², il est protégé par une grille amovible, capable de supporter le poids d’un homme.
 
Lorsque l’extraction est mécanique, les sections minimales indiquées précédemment ne sont pas imposées.
 

Cas d’une gaine séparée des circulations communes par un local technique ou de service avec lequel elle est en communication

La gaine, dans cette configuration est ventilée :
  • Soit sur toute sa hauteur dans les conditions détaillées précédemment
  • Soit par l’intermédiaire du local technique ou de service lui-même ventilé à condition que 
    • la gaine soit recoupée à tous les niveaux
    • la ventilation du local soit assurée soit par un conduit collecteur et des raccordements individuels de hauteur d’étage tant pour l’entrée que pour la sortie d’air soit par un système d’extraction mécanique (dans ce cas les raccordements individuels de hauteur d’étage ne sont pas exigés)
    • la ventilation de chaque compartiment se fasse par une amenée d'air provenant du local communicant, placée en partie basse de la cloison de séparation et par une sortie d'air en partie haute. Cette sortie d’air peut soit être par conduit collecteur et raccordement individuel de hauteur d'étage (ce conduit collecteur peut être confondu avec le conduit collecteur visé ci-dessus) soit donner sur le local si l’extraction est mécanique.
 

Cas particuliers des gaines dont l’une des parois donne sur l’extérieur

Dans ce cas, la gaine est ventilée :
  • Soit sur toute sa hauteur dans les conditions détaillées précédemment
  • Soit directement sur l’extérieur à condition que
    • La gaine soit recoupée en plusieurs compartiments
    • Les compartiments soient ventilés par un orifice d’amenée d’air de 50 cm² de section libre placé en partie basse et par un orifice de sortie d’air de 50 cm² de section libre placé en partie haute.

Etablissements Recevant du Public

Lorsque le passage en gaine est obligatoire (desserte de plus de deux niveaux), celle-ci doit être ventilée sur toute sa hauteur dans les même conditions que pour un bâtiment d’habitation :

  • Par une amenée d’air constituée par une ouverture permanente de 100 cm² environ située en partie basse des gaines et donnant directement sur l’extérieur
  • Par une ouverture de 100 cm² à chaque traversée de plancher
  • Par une évacuation d’air ouvrant en partie haute et donnant directement sur l’extérieur constituée par un orifice de 150 cm² environ.

Textes réglementaires de référence

Ces informations n'ont qu'un caractère documentaire et indicatif. L'internaute est seul responsable de l'usage et des interprétations qu'il en fait et notamment de leur adéquation à la situation qu'il rencontre, des résultats qu'il obtient, des conseils et actes qu'il en déduit et/ou émet.

Définitions
Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :1 note
3/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
6 commentaires sur cet article
Par ulice, le 13/06/2017 à 14:48
Aération gaine
Bonjour,
Nous nous retrouvons dans un projet avec des gaines superposées, installer dans des parties communes intérieur. La conduite commence son parcours par un passage en faux plafond dans un sas aéré puis sort en parking pour traverser la dalle haute du RDC pour entrer dans la première gaine. Je voudrais savoir si l'aération en partie basse pouvait sortir dans le faux plafond (aéré par perforation) du sas du début du parcours?
Cordialement
Kevin DEMARE
Par Cegibat, le 14/06/2017 à 18:53
N°10 : Ventilation des gaines gaz
Bonjour,
Nous vous invitons à contacter la Hotline Cegibat, une équipe d’experts dédiée pour répondre en direct à vos questions techniques et réglementaires (joignable du lundi au vendredi de 9h à 18h au 08 99 700 245 - 0,60 € TTC/min + prix appel).
Merci, L'équipe CEGIBAT