Réponse d'expert

N°106 : Quelles sont les règles relatives aux débouchés horizontaux d’appareils étanches d’une puissance inférieure à 70 kW ?

Mis à jour le

Les appareils à circuit de combustion étanche dits « chaudières étanches » ou à « ventouse » comportent des dispositifs spécifiques d'alimentation en air et d'évacuation des produits de combustion qui prélèvent l'air et renvoient les gaz brûlés à l'extérieur. Le circuit de combustion (alimentation en air, chambre de combustion, évacuation des produits de combustion) ne communique en aucune de ses parties avec l'air du local où l’appareil est installé ou avec l’air des locaux traversés par le circuit de combustion. Ainsi, il n'existe aucune interaction entre la ventilation du local et le fonctionnement de l'appareil à circuit étanche.

Contexte réglementaire

Les conditions de débouché des dispositifs d’alimentation en air et d’évacuation des produits des combustions des appareils étanches sont traitées dans l’arrêté du 2 août 1977 modifié, à l’article 18 § IV, et à la partie 4 § 6.2 du NF DTU 61.1.

Conditions de mise en oeuvre

Le débouché des ventouses doit prendre en compte la distance par rapport :

  • aux ouvrants
  • aux entrées d’air de ventilation
  • aux angles de mur
  • aux surfaces surplombants le conduit ou se trouvant au dessous de lui

Distance minimale séparant le conduit des ouvertures

Les prescriptions ci-dessus ne concernent que les ouvrants et amenées d’air situés à un niveau supérieur au débouché.

Les orifices des conduits d'évacuation des produits de combustion doivent être situés à une distance* de :

  • 40 cm au moins de toute baie ouvrante (porte, fenêtre)
  • 60 cm au moins de tout orifice d'entrée d'air de ventilation

* Les distances se mesurent de l’axe de l’orifice d’évacuation au point le plus proche de la partie ouvrante (porte, fenêtre, châssis…) ou de l’orifice d’entrée d’air de ventilation. Elles tiennent compte des contours et des obstacles.

Exemples de positionnement des orifices d’évacuation
Figure 1 : Exemples de positionnement des orifices d’évacuation

Débouché à moins de 1,80 m du sol

Si les orifices d'évacuation sont situés à moins de 1,80 m au dessus du sol extérieur, ils devront être protégés efficacement contre toutes interventions extérieures susceptibles de nuire au fonctionnement normal de l'appareil. La pose d'une protection grillagée par exemple pourra répondre à cette exigence. De plus, les orifices débouchant à moins de 1,80m sur une circulation extérieure (rue, ruelle, passage privé…) devront comporter un déflecteur inamovible donnant aux gaz évacués une direction sensiblement parallèle au mur, sauf pour les appareils à condensation.

Exemples de positionnement des orifices d’évacuation
Figure 2 : Exemples de positionnement des orifices d’évacuation

Débouché dans un angle de mur

La distance entre le centre de l’orifice du terminal et l’angle d’un mur doit être supérieure ou égale à 15 cm.

Figure 3 : Distance avec l’angle d’un mur
Figure 3 : Distance avec l’angle d’un mur

Débouché sous une surface horizontale ou sous débords de toiture

Le débouché du terminal horizontal doit s’effectuer au nez extérieur du surplomb dans l’un des cas suivants (figure 4) :

  • Cas A : la distance d’un terminal horizontal par rapport à la surface horizontale située au-dessus est inférieure à 30 cm
  • Cas B : la largeur de la surface horizontale surplombant le débouché est supérieure à 2 m
  • Cas C : présence d’une retombée en sous-face de la surface horizontale de plus de 20 cm
Figure 4 : Débouché au nez extérieur d’un surplomb
Figure 4 : Débouché au nez extérieur d’un surplomb

 Le débouché peut ne pas s’effectuer au nez extérieur si :

  • aucune des trois conditions ci-dessus n’est réalisée (figure 5)
  • la distance verticale entre l’axe du débouché du terminal et le bas de la retombée du surplomb est supérieure à la largeur du surplomb. (figure 6)
Figure 5 : Exemple de débouché sous un balcon
Figure 5 : Exemple de débouché sous un balcon
Figure 6 : Zone d'interdiction de débouché (hachuré rouge)
Figure 6 : Zone d'interdiction de débouché (hachuré rouge)

Débouché en toiture

Le débouché en toiture d’un terminal horizontal par rapport à une toiture ou une surface horizontale située en dessous doit être au moins égal à 30 cm (voir figure 7). Cette distance est mesurée en projection verticale, entre le centre du terminal et le point le plus près de la toiture.

Figure 7  : Débouché horizontale en toiture ou au-dessus d’une surface horizontale
Figure 7 : Débouché horizontale en toiture ou au-dessus d’une surface horizontale

Textes réglementaires de référence

Ces informations n'ont qu'un caractère documentaire et indicatif. L'internaute est seul responsable de l'usage et des interprétations qu'il en fait et notamment de leur adéquation à la situation qu'il rencontre, des résultats qu'il obtient, des conseils et actes qu'il en déduit et/ou émet.

Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :2 notes
5/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
1 commentaire sur cet article
Par Maté, le 05/11/2016 à 11:14
chaudière mural Atag E
chaudière étanche modulante à condensation avec prod eau chaude installée en 2010. Depuis cette date (changt nombreuses pièces dont vase d'expansion) chaudière en période hivernale s'arrrête au bout de 4 jrs car baisse pression en dessous de 1 bar. Aucune fuite décelée donc je remets de l'eau ts les 4 jrs. Cette baisse de pression pourrait-elle être due à un problème d'évacuation des produis de combustion (sortie ventouse verticale directe sur toit appentis construit le long du mur de la maison.