Réponse d'expert

N°3 : Evacuation des produits de combustion et VMC dans une même pièce

Mis à jour le

Peut-on raccorder un appareil à gaz à un conduit de fumée fonctionnant en tirage naturel dans un local soumis à la dépression créée par un système de ventilation mécanique ?

Contexte réglementaire

Cette problématique a émergé au début des années 1980, période à laquelle s’est généralisée la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée). Cette technique a l’avantage d’assurer une ventilation générale et permanente du logement (exigée par l’arrêté du 22 octobre 1969, tout en maîtrisant les débits d’extraction exigés par l’arrêté du 24 mars 1982.
C’est la prévention des risques et la sécurité des personnes qui sont à l’origine de cette question de cohabitation entre VMC et appareil gaz à tirage naturel. Il convient de vérifier que cette cohabitation n’entraine pas d’inversion de tirage, qui pourrait être à l’origine d’intoxications oxycarbonées pour les occupants.

L’article 11 de l’arrêté du 24 mars 1982 relatif à l’aération des logements laisse à penser que cette solution est tolérée. La condition à cette tolérance est " que la dépression créée dans un logement par l'évacuation mécanique de l'air ne puisse entraîner d'inversion de tirage, notamment lors de l'allumage de certains foyers ".

Cette ambigüité est levée lorsqu’on examine la norme XP P 50-410 (NF DTU. 68.3, relative à l’installation des VMC. L’exigence liée à l’inversion de tirage est de nouveau mentionnée. La norme précise les obligations à respecter pour installer dans un même logement une VMC et une chaudière à gaz. Ce DTU, dans sa partie 1-1-1,  précise au paragraphe 5.1.6.2 que  " L’installation de VMC peut coexister avec les appareils raccordés à un conduit de fumée si l'appareil est situé dans un local isolé des locaux ventilés par VMC. Dans ce cas, le dimensionnement de la ventilation est réalisé indépendamment de la présence de cet appareil ".

Conditions d’installation

L’article 11 de l’arrêté du 24 mars 1982 relatif à l’aération des logements laisse à penser que cette solution est tolérée. La condition à cette tolérance est " que la dépression créée dans un logement par l'évacuation mécanique de l'air ne puisse entraîner d'inversion de tirage, notamment lors de l'allumage de certains foyers ".

Cette ambigüité est levée lorsqu’on examine la norme XP P 50-410 (NF DTU. 68.3, relative à l’installation des VMC. L’exigence liée à l’inversion de tirage est de nouveau mentionnée. La norme précise les obligations à respecter pour installer dans un même logement une VMC et une chaudière à gaz. Ce DTU, dans sa partie 1-1-1,  précise au paragraphe 5.1.6.2 que "  L’installation de VMC peut coexister avec les appareils raccordés à un conduit de fumée si l'appareil est situé dans un local isolé des locaux ventilés par VMC. Dans ce cas, le dimensionnement de la ventilation est réalisé indépendamment de la présence de cet appareil ". 

 

D’après le NF DTU 68.3, une VMC et un appareil à tirage naturel ne peuvent donc pas être situés dans une même pièce.

 

Par ailleurs, la norme NF P 45-500 relative au contrôle de l’état des installations intérieures de gaz dans le cadre d’un diagnostic de sécurité énonce (Fiche de contrôle N°30 – C25.1) l’obligation " d’absence de dispositifs d’extraction mécaniques dans une pièce où se trouve un appareil à combustion non étanche raccordé à un conduit de fumée  fonctionnant en tirage naturel. La VMC n’est pas visée par ce contrôle ".
 
Ce texte est explicite : il différencie clairement une extraction mécanique de type VMC, assurant une ventilation générale et permanente, d’un extracteur mécanique « supplémentaire » garantissant une autre fonction (ex : ventilateur de fenêtre motorisé, extracteur de hotte, etc.). Ainsi, cette disposition réglementaire autorise la cohabitation, au sein d’une même pièce, d’une VMC et d’une chaudière à tirage naturel.

Textes réglementaires de référence

Ces informations n'ont qu'un caractère documentaire et indicatif. L'internaute est seul responsable de l'usage et des interprétations qu'il en fait et notamment de leur adéquation à la situation qu'il rencontre, des résultats qu'il obtient, des conseils et actes qu'il en déduit et/ou émet. 

Définition

À retenir

  • Une VMC et un appareil  gaz à tirage naturel peuvent être installés dans une même pièce sous certaines conditions et après mise en œuvre de solutions techniques spécifiques. Ces dernières doivent éviter tout risque d’inversion de tirage, à l’origine d’intoxications liées à l’utilisation de la chaudière.
  • D’après le NF DTU 68.3, une VMC et un appareil à tirage naturel ne peuvent pas être situés dans une même pièce.