Réponse d'expert

N°82 : Peut-on utiliser un bouchon à sertir pour obturer une extrémité de tuyauterie gaz en attente d’extension ou de raccordement ?

Mis à jour le

Oui, les bouchons à sertir peuvent être employés sur les installations de gaz pour obturer l’extrémité d’une tuyauterie en attente d’extension ou de raccordement à un appareil.

Ce procédé ne s’applique que pour les installations de gaz réalisées en cuivre. Ces raccords à sertir devront être conformes aux spécifications les concernant et respecter la réglementation en vigueur. Le sertissage peut se faire en deux points (double sertissage) ou en seul point (simple sertissage).

Sertissage d'un bouchon sur une tuyauterie de cuivre
Sertissage d'un bouchon sur une tuyauterie de cuivre

Contexte réglementaire

L’arrêté du 2 août 1977 modifié fixe les exigences techniques et de sécurité applicables aux installations de gaz dans les bâtiments d’habitation.

Le mode d’assemblage par sertissage est encadré par des spécifications techniques énoncées dans le cahier des charges CCH 2004-02 (juin 2006). Ce cahier est rendu obligatoire par l’arrêté du 15 juillet 1980 modifié en application de l’article 4 de l’arrêté du 2 août 1977 modifié,

La norme NF DTU 61.1 P3 § 9.3.1.3 précise les solutions à mettre en œuvre lorsqu’une tuyauterie est en attente de raccordement. Le §  9.3.1.6 de la même partie traite des tuyauteries en attente d'extension.

 

Conditions de mise en oeuvre

Les différentes solutions autorisées pour obturer l’extrémité libre d’une tuyauterie fixe en attente d’extension ou de raccordement à un appareil sont les suivantes :

Solutions autorisées pour obturer l’extrémité d’une tuyauterie

 

Tuyauterie en attente de  raccordement à un appareil

Tuyauterie en attente d'extension

 

Solutions autorisées

bouchon vissé monté sur un robinet ou sur un organe d'obturation jouant le même rôle

bouchon vissé monté sur un robinet ou sur un organe d'obturation jouant le même rôle

bouchon vissé sur tuyauterie (en cas de dépose d’un appareil présentant un robinet intégré)

bouchon vissé directement sur une tuyauterie acier ou cuivre

bouchon à braser ou à souder sur une tuyauterie acier ou cuivre

tamponnage à la soudure à l’étain pour les tuyaux en plomb,

l'utilisation d'une plaque pleine montée en brides

Solutions autorisées pour obturer l’extrémité d’une tuyauterie
Solutions autorisées pour obturer l’extrémité d’une tuyauterie

 

Bien que non citée par le NF DTU 61.1, la solution par bouchon à sertir est autorisée. En effet, le sertissage ne relève pas du domaine traditionnel couvert par un DTU. C’est un procédé dont l’exécution et les accessoires employés sont encadrés par un cahier des charges spécifique (CCH 2004-02) ainsi que par les notices fabricants.

Rappelons que l’assemblage par sertissage nécessite le respect de prescriptions :

  • Uniquement sur des tubes de cuivre conformes à la norme NF EN 1057 et de diamètres compris entre 12 et 54 mm
  • Pression maximale de service ≤ à 400 mbar pour le gaz naturel
  • Aucun assemblage par brasure et cintrage à chaud ne doit être réalisé sur la même installation à moins d’un mètre d’un assemblage par sertissage
  • Seul l’outillage spécifié par le fabriquant doit être employé pour l’opération de sertissage (compatibilité de la pince et des accessoires à sertir)
  • Un marquage lisible et durable doit être présent sur chaque raccord ainsi qu’un code couleur (jaune pour le gaz)

Textes réglementaires de référence

Ces informations n'ont qu'un caractère documentaire et indicatif. L'internaute est seul responsable de l'usage et des interprétations qu'il en fait et notamment de leur adéquation à la situation qu'il rencontre, des résultats qu'il obtient, des conseils et actes qu'il en déduit et/ou émet. 

Définitions

À retenir

  • Au sens de l’article 7-6, de l’arrêté du 2 août 1977 modifié. le mode d’assemblage par sertissage est considéré comme un raccord mécanique. Il sera nécessaire de s’assurer que le local soit ventilé (sans pour autant installer des amenées et sorties d’air qui sont exigées pour un appareil à combustion)
  • La marque ATG garantit la qualité et la sécurité des raccords à sertir en cuivre utilisables sur les installations de gaz conformes au cahier des charges CCH AFG 2004-02. Elle vaut preuve de conformité aux exigences réglementaires applicables aux produits. Une liste référençant les produits admis à la marque ATG est téléchargeable sur le site internet de Certigaz 
Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :0 note
0/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
0 commentaire sur cet article