Actualité

Impact de la RT 2012 sur les consommations d’énergie des logements neufs

le 07/09/2015
L’association Coénove publie une analyse de l’impact de la Réglementation Thermique (RT) 2012 sur les consommations d’énergie dans les logements neufs. Elle fait apparaître trois conclusions majeures.
  • Les usages « non réglementés » (cuisson, électro-ménager, audiovisuel, etc.) sont désormais plus consommateurs d’énergies que les cinq usages réglementés (chauffage, eau chaude sanitaire, refroidissement, éclairage, auxiliaires). Ce qui souligne l’intérêt d’élargir l’indicateur de consommation dans les prochaines réglementations.

  • L’électricité reste majoritaire, tant dans les usages réglementés que dans une approche « tous usages », du fait notamment du poids croissant des usages spécifiques de l’électricité (cuisson, électro-ménager, audiovisuel et informatique).

  • La complémentarité des énergies est encouragée. Les énergies de chauffage se rééquilibrent entre électricité, gaz et bois, notamment grâce au développement d’équipements innovants. Le gaz est désormais plutôt majoritaire en chauffage alors que l’électricité est plutôt majoritaire pour l’eau chaude. Une évolution souhaitable compte tenu du besoin de limiter les pointes électriques liées au chauffage en hiver.

« La RT 2012 est parfois accusée d’avoir limité l’usage de l’électricité dans les logements neufs. En réalité, elle répond à ses objectifs en ayant divisé par trois les consommations par rapport à la RT 2005. Les usages réglementés comptent désormais pour moins de la moitié de la consommation totale d’énergie du logement »  souligne Bernard Aulagne, Président de Coénove. « La RT 2012 a aussi atteint son second objectif, à savoir une meilleure complémentarité des énergies et le développement de technologies performantes de chauffage, comme la pompe à chaleur pour l’électricité ou la chaudière à condensation pour le gaz ».

Retrouvez l'étude complète sur le site de Coenove.

Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :0 note
0/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
0 commentaire sur cet article