Solution

Chaudière hybride

Mis à jour le

Produits constitutifs et fonctionnement de la solution

PRODUITS CONSTITUTIFS

Chaudière hybride Atlantic Hysae

Chaudière hybride

Fonctionnement de la solution « chaudière hybride »

La solution « chaudière hybride » est l’association d’une chaudière gaz à condensation de puissance modulante et d’une pompe à chaleur (PAC) air/eau à compresseur électrique de petite puissance (≤ 5 kWe). Cette hybridation est pilotée de manière optimale par une régulation intelligente qui permet d’assigner en temps réel une priorité au générateur le plus performant selon un paramètre de régulation prédéfini (arbitrage selon la performance en énergie primaire de chaque équipement, le coût des énergies). Ainsi, les sources d’énergie utilisées sont privilégiées selon les besoins et les conditions de fonctionnement. Ce pilotage garantit un confort optimal et un rendement global élevé de la solution tout au long de l’année.

Fonctionnement de la chaudière hybride

En mode chauffage, La fonction hybride permet de gérer simultanément ou séparément la chaudière gaz à condensation et la pompe à chaleur en fonction des conditions climatiques et de la température de consigne souhaitée, afin de satisfaire les besoins du logement. Le système de régulation donne la priorité au gaz naturel ou à l’électricité, en se basant par défaut sur les performances énergétiques (énergie primaire) de la pompe à chaleur et de la chaudière gaz.

Lorsque le climat est clément et que les besoins thermiques de l’habitation demeurent limitées, la pompe à chaleur assure seule la production de chauffage. Dès lors que la puissance fournie par la PAC devient inférieure aux déperditions du bâtiment, la chaudière s’enclenche en mode appoint pour couvrir le juste complément des besoins de chauffage. Ce fonctionnement simultané perdure jusqu'à atteindre une certaine température extérieure pour laquelle le rendement en énergie primaire de la chaudière devient supérieur au COP de la pompe à chaleur. A cet instant la chaudière gaz à condensation assure seule la totalité des besoins en chauffage.

La production d’eau chaude sanitaire peut être assurée de trois manières selon les produits commercialisés (instantanée, micro-accumulée ou accumulée). Pour certains modèles la chaudière assure intégralement cette fonction. Dans d’autres cas, la PAC réalise le préchauffage de l’eau froide sanitaire, la chaudière apportant le juste complément d’énergie pour atteindre la température de consigne.

Graphique du fonctionnement des constituants d’une chaudière hybride en fonction du COP - CEGIBAT
Fonctionnement des constituants d’une chaudière hybride en fonction du COP

Il existe 2 types de chaudières hybrides :

La chaudière hybride bi-bloc

Cette solution est composée d’une unité extérieure et d’une unité intérieure comprenant une chaudière à condensation et éventuellement un module hydraulique selon les modèles proposés. La solution hybride bi-bloc nécessite la mise en place d’une liaison entre les deux unités. En fonction des produits, cette liaison est soit de type hydraulique soit de type frigorifique (présence de fluide frigorigène entre les deux unités). Selon le mode de la production d’ECS (instantanée ou accumulée) un ballon de stockage peut être présent, intégré ou non à l’unité intérieur ou déporté par rapport à cette unité intérieure.

La chaudière hybride monobloc

Contrairement au système bi-bloc, les chaudières hybrides monobloc ne nécessitent aucune liaison entre la PAC et la chaudière, de par l’absence d’unité extérieure. Dans cette solution, les deux éléments (chaudière à condensation et PAC) sont réunis au sein d’un même habillage implanté dans le volume du logement. La production d’ECS, peut être assurée en instantané comme en accumulation avec adjonction d’un réservoir de stockage.

Exemples de Chaudières hybrides - CEGIBAT
Exemples de Chaudières hybrides

Atouts de la solution « Chauffage hybride »

POUR LE CONSTRUCTEUR

  • Permet de respecter les exigences de la RT 2012 avec un bâti proposant un niveau d'isolation standard.
  • Recours aux énergies renouvelables (la contribution à minima de 5 kWhEP/m2.an. au Cep est assurée.)
  • Jusqu’à 15% d’économies d’énergie primaire (Ep) par rapport à une PAC seule.
  • Installation simple de deux technologies maîtrisées par la filière.
  • Coordination de chantier simplifiée et mise en œuvre réduite réalisée par une seule et même entreprise (en moyenne une journée pour deux personnes).

POUR LE CLIENT

  • Un confort optimal de chauffage (par chaleur douce) et d’eau chaude sanitaire (ECS) en toute saison. L’énergie gaz garantit une disponibilité et souplesse de production de l’ECS.
  • La possibilité de piloter son installation en fonction du coût des énergies sur certains modèles.
  • Une régulation intelligente permettant un basculement automatique (sans intervention de l’habitant) sur la solution la plus performante en temps réel.
  • Une solution compacte permettant un gain sur la surface et une intégration aisée pour les systèmes accumulés (modèle monobloc).
  • Une solution sécurisante en cas de défaillance d’un des deux équipements.
  • Un confort d’été assuré pour les générateurs hybrides proposant des technologies réversibles. 

Points de vigilance sur la chaudière hybride

  • L’installation de solutions monoblocs nécessite le carottage des murs ainsi que la pose de gaines d’entrée et de sortie d’air. Une parfaite étanchéité est exigée pour ne pas dégrader la perméabilité à l’air du bâtiment au niveau des parois percées.
  • La chaudière hybride monobloc peut être source de nuisances sonores pour les occupants. Il est donc préconisé de définir son emplacement de manière à limiter cet impact. Ainsi, elle peut être installée hors volume chauffé, dans un garage ou un cellier. Il faut, cependant, veiller à ce que ces locaux ne se trouvent pas à proximité immédiate d’une pièce de sommeil.
  • Lors de l’installation d’une chaudière hybride bi-bloc raccordée par une liaison frigorifique, il faut veiller à respecter les distances minimales et maximales, indiquées par le fabricant.
  • La mise en service de chaudières hybrides bi-bloc, disposant d'une liaison frigorifique, doit nécessairement est exécutée par un professionnel titulaire d’une attestation de capacité de frigoriste. Cette obligation peut concerner l’installation si lors de cette étape une manipulation de fluide s’impose (Exemple : nécessité de rajouter du fluide de par la distance séparant les deux unités).

Saisie dans l’outil RT 2012

Un titre V relatif à l’agrément des modalités de prise en compte des générateurs hybrides dans la réglementation thermique 2012 à été accepté en date du 13 août 2015. Ce titre permet de valoriser cette solution dans la méthode de calcul Th-BCE 2012.

Télécharger l'arrêté du 13 août 2015 relatif à l’agrément des modalités de prise en compte des générateurs hybrides dans la réglementation thermique 2012

Rappel : La valorisation des chaudières hybrides dans le moteur de calcul de la Règlementation Thermique 2012 est conditionnée par l’obtention de la certification (NF Systèmes multi-énergies) via l’organisme Eurovent Certita Certification des performances énergétiques de la chaudière (rendement) et de la pompe à chaleur (COP). A défaut le calcul réglementaire les pénalise.

Indication tarifaire

  • Environ 3000-5500 € HT fourni/posé pour le maître d’ouvrage (en fonction des modèles).

Grâce à son bon positionnement RT2012 (le Bbio est en deçà du Bbio max dans la plupart des zones climatiques), la chaudière hybride est une solution compétitive.

Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :2 notes
5/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
0 commentaire sur cet article