Réalisation

PAC gaz absorption aérothermique pour la résidence « Le Clos Saint-Georges » (67)

Mis à jour le

En 2012, dans le secteur de Strasbourg, le promoteur immobilier Acti-Prom a construit une résidence utilisant la technologie de PAC gaz à absorption aérothermique pour répondre aux consommations énergétiques de ses résidents. Ce système énergétique novateur repose sur une solution couplant à la fois le gaz naturel et une énergie renouvelable. Ses performances énergétiques ainsi que ses matériaux respectueux de l’environnement lui ont permis d’atteindre la première place au concours GAZosphère en 2013.

Carte d'identité

Date des travaux :
2012
Localité :
Haguenau (67)
Type de bâtiment :
Logements collectifs
Superficie :
1271 m²
Maître d'ouvrage : Acti-Prom, Patrick BAISE & Patrick HERTH, Strasbourg (67)
Architecte : Ligne Bleue, Entzheim (67)
Bureau d'études thermiques : E.C.R.F, Claude RUDOLF, Bischheim (67)
Consommations observées : 103,5 kWhep/m²
Photo de la Résidence « Le Clos Saint-Georges » à Haguenau - CEGIBAT
Haguenau – Résidence « Le Clos Saint-Georges »

Introduction

En 2012, dans le secteur de Strasbourg, le promoteur immobilier Acti-Prom a construit une résidence utilisant la technologie de PAC gaz à absorption aérothermique pour répondre aux consommations énergétiques de ses résidents. Ce système énergétique novateur repose sur une solution couplant à la fois le gaz naturel et une énergie renouvelable. Ses performances énergétiques ainsi que ses matériaux respectueux de l’environnement lui ont permis d’atteindre la première place au concours GAZosphère en 2013.

Contexte

La résidence « Le Clos Saint-Georges » située dans les environs de Strasbourg (67) en Alsace comprend deux bâtiments de trois étages, l’un à côté de l’autre. Composé de 33 logements, dont 16 pour le bâtiment A et 17 pour le bâtiment B, ce programme immobilier a été porté par le constructeur Acti-Prom et livré en 2012. Chaque logement a la particularité de disposer d’une terrasse et d’un jardin privatif.

Dans le cadre de cette construction, le bâtiment A a été construit dans le but de créer des logements sociaux et le bâtiment B pour les personnes souhaitant accéder à la propriété. De ce fait, le système énergétique collectif mis en place est différent d’un bâtiment à l’autre.

Solution retenue

Haguenau – PAC à Absorption Gaz « De Dietrich » - CEGIBAT
Haguenau – PAC à Absorption Gaz « De Dietrich »
Haguenau – Installation hydraulique présente en chaufferie - CEGIBAT
Haguenau – Installation hydraulique présente en chaufferie
Haguenau – Ballon Tampon - CEGIBAT
Haguenau – Ballon Tampon
Haguenau – Ballon préparateur ECS - CEGIBAT
Haguenau – Ballon préparateur ECS

La solution retenue : PAC aérothermique à absorption gaz naturel couplée à une chaudière à condensation gaz naturel

Deux solutions techniques distinctes ont été retenues pour les deux bâtiments. Dans un cas comme dans l’autre, les solutions reposent sur l’utilisation de la même source d’énergie primaire : le gaz naturel. En effet, pour le bâtiment A l’eau chaude utilisée pour le chauffage et l’ECS est produite en totalité par une chaudière à condensation gaz naturel. En revanche, la production thermique du bâtiment B est assurée par la PAC aérothermique à absorption gaz couplée à une chaudière à condensation gaz naturel. Par cette combinaison, le système énergétique du bâtiment B n’en est que plus performant.
L’utilisation du gaz naturel dans ces deux installations énergétiques s’explique par la présence d’une conduite de gaz déjà existante près de la résidence qui a influencé le choix des systèmes.

L’ALLIANCE DU GAZ NATUREL ET D’UNE ENERGIE RENOUVELABLE

La production d’eau chaude et le chauffage des logements du bâtiment B de la résidence « Le Clos Saint-Georges » se fait par une installation thermique composée de :

  • Une pompe à chaleur à absorption de type aérothermique (Air/Eau) : De Dietrich, puissance thermique : 38,4 kW avec un rendement de fonctionnement de 165 % PCI
  • Une chaudière à condensation au gaz naturel
  • Un ballon tampon
  • Un préparateur d’ECS

L’utilisation d’une PAC aérothermique assure en grande majorité le chauffage des 17 logements du bâtiment B. La chaudière à condensation gaz naturel met en température le ballon tampon intervenant dans le système de chauffage et d’ECS, en cas de non fonctionnement ou de puissance insuffisante de la PAC. Elle a été dimensionnée par le bureau d’études pour subvenir aux besoins énergétiques de ce bâtiment en cas d’avaries sur la PAC.

LE MODELE AEROTHERMIQUE : UN SYSTEME AUX NOMBREUX ATOUTS

L’utilisation d’une PAC aérothermique présente de nombreux avantages :

  • Une utilisation des calories EnR (de l’ordre de 40%) de l’air extérieur, utilisé comme source froide. Ces calories présentent un réel intérêt de par leur gratuité.
  • Une très faible consommation d’énergie utile du fait d’un nombre très réduit de pièces mécaniques en mouvement. Ceci est notamment dû au fait que la compression de ce modèle est thermochimique.
  • Une diminution des nuisances sonores et vibratoires ainsi qu’une augmentation de la durée de vie du système.

Cette technologie présente également d’autres atouts que ce soit en termes de confort, de performance, d’économie, de simplicité ou encore de respect de l’environnement :

  • La production par cette technologie est assurée de façon continue, même pour des températures extérieures variant de –20°C à 70°C.
  • Ce système de grande efficacité énergétique est performant du fait de la fiabilité, de la robustesse et de la longévité du matériel le constituant et du peu de pièces en mouvement.
  • Cette technologie participe également à la protection de l’environnement grâce à l’utilisation de fluides frigorigènes neutres, non toxiques et respectueux de la couche d’ozone. L’utilisation de gaz naturel dans le système permet à la fois de réduire le CO2 et les NOx, mais aussi de proposer une solution durable respectueuse de l’environnement.
Schéma hydraulique Clôs St Georges - CEGIBAT
Schéma hydraulique

Bilan

UNE RESIDENCE RECOMPONSEE AU TROPHEE GAZOSPHERE POUR SA PERFORMANCE ENERGETIQUE

Le système énergétique présent dans la résidence « Le Clos Saint-Georges » repose sur une technologie innovante : la PAC aérothermique à absorption gaz. Ce projet novateur a été récompensé en 2013 avec le 1er Prix au concours GAZosphère. Ce projet a été reconnu notamment pour ses performances énergétiques, pour la qualité de travail en équipe entre les différents acteurs mais également pour l’attention qui a été portée dans le choix des matériaux, respectueux des normes environnementales.

UNE TECHNOLOGIE DE HAUTES PERFORMANCES ENERGETIQUES

Depuis le début de la mise en service de cette installation en 2012 et après 4 ans de fonctionnement, la résidence « Le Clos Saint-Georges » fait état de consommations énergétiques réelles relativement faibles (100 kWh/m².an).

Graphique comparaison des consommations réelles (en kWh) - Haguenau Clos St-Georges - CEGIBAT
Comparaison des consommations réelles (en kWh)

Le graphique ci-dessus présente les consommations d’énergies totales depuis la mise en service de cette installation permettant ainsi de faire un premier bilan. Entre 2012 et 2013, la consommation réelle gazière a augmenté avant de connaître une diminution importante entre 2013 et 2015. Ce pic observé en 2013 peut notamment s’expliquer par le fait que cette résidence fut complètement occupée à partir de cette année-là. La consommation d’électricité quant à elle est restée stable.

D’après l’étude et les calculs RT de ce projet, la valeur du Cep prévue était de 52,4 kWhEP/m².an tandis que le Cep réel vaut le double soit 103,5 kWhEP/m².an. Cette différence entre l’étude et l’écart réel peut s’expliquer par différents facteurs comme l’utilisation du logement, les habitudes des résidents, les réglages des températures de consigne ou encore les conditions climatiques.

Malgré ces différences constatées, les consommations réelles restent faibles, montrant ainsi les hautes performances énergétiques de ce système innovant.

UNE SOLUTION ECONOMIQUEMENT COMPETITIVE

Coûts approximatifs annuels depuis la mise en service de la résidence en 2012 - CEGIBAT
Coûts approximatifs annuels depuis la mise en service de la résidence en 2012

La consommation énergétique gazière de la résidence est en baisse depuis 2013. Depuis 2014, l’évolution du prix des énergies est plus favorable au gaz qu’à l’électricité. Ceci explique donc le fait que l’on observe une diminution des coûts liés aux gaz. Ainsi la mise en place de la PAC gaz à absorption, dans la résidence, représente un réel avantage d’un point de vue économique. La facture énergétique moyenne s’élève donc à 542 €TTC annuel, soit 45 €TTC par mois. Pour facturer équitablement les charges par appartement, un compteur de calories individuel permet de connaître les consommations de chaque résident et ainsi de répartir justement les factures énergétiques de gaz.
Le coût d’investissement de ce projet thermique est de 35 230 €HT.

Cette solution présente donc une compétitivité certaine en termes de coût d’exploitation et de factures énergétiques. La PAC gaz fonctionnant avec une part d’EnR, une différence de 30 % à 40 % sur la facture énergétique de l’immeuble B est constatée par rapport à celle de l’immeuble A. En outre, même si la maintenance de la PAC gaz à absorption aérothermique occasionne un léger surcoût, les charges restent très basses par rapport à d’autres résidences analogues.

Concernant les consommations énergétiques, des différences entre Cep réel et prévu ont été observées. En effet, la consommation énergétique réelle est supérieure à ce qui avait été prévu dans l’étude. Malgré cet écart, les valeurs réelles restent dans la même catégorie d’étiquette énergie (étiquette B). Autrement dit, l’écart constaté est courant puisque l’étude est réalisée avec certaines hypothèses d’utilisation (Tconsigne = 19°C, besoins ECS ...) qui ne sont pas le reflet de l’usage réel fait par les résidents.

Témoignages

On a depuis longtemps eu l’habitude de travailler ensemble avec ECRF et COVADIS, on est satisfaits de cette équipe et c’est pour cela que nous réalisons les projets ensemble. (…) En RT 2005 BBC, on avait l’obligation d’avoir une utilisation d’EnR : j’ai de suite vu l’opportunité de la technologie. Suite à cela, nous avons monté le dossier avec l’aide de GRDF et de De Dietrich. A l’époque, la technologie était tout juste commercialisée, les référentiels plutôt inexistants et tout était à mettre en place (raccordement, schéma hydraulique...). Dans ces phases, GRDF a été un vrai soutien technique et réglementaire. On a été le premier projet d’installation de PAC en Alsace et certainement un des premiers en France. (…) C’est un système qui marche bien et qui est relativement simple ; depuis nous avons fait 5 projets du même genre, et sur tous, nous n’avons eu aucune critique et c’est fondamental. La PAC a également l’avantage de ne pas coûter plus cher en contrat d’entretien, et contrairement à beaucoup de projets que l’on mettait en avant à l’époque, nous n’avons jamais eu de gros problèmes sauf quelques soucis de réglages. Cela doit être également dû au fait que nos entreprises partenaires (BET et Installateur) appartiennent tous deux au réseau d’expert Effilience*
Par Patrick BAISE & Patrick HERTH
Maîtres d’ouvrage, Gérants des sociétés Actima et Acti-Prom

* Effilience est un réseau d’experts formés sur la technologie de PAC à absorption réunissant bureaux d’études, installateur et entreprises de maintenance.

Acti-Prom a l’habitude depuis 10 ans de me confier ses projets. C’est une longue relation de confiance. Il en va de même avec GRDF qui est un partenaire engagé et de longue date. (…) La conception à laquelle nous avons aboutie était réellement du « sur-mesure » pour ce projet. (…) Il faut vraiment remettre les faits dans leur époque car nous n’avions rien ou presque. Aujourd’hui, la technologie est une compétence acquise chez nous, nous avons donc refait de nombreux autres projets analogues. C’est aussi pour cela que nous sommes devenus Effilience. Le projet s’est fait car le maître d’ouvrage voulait mettre cette technologie. Patrick BAISE (Acti-Prom) ne favorisant pas les solutions solaires, a donc vu en la PAC gaz l’opportunité d’obtenir une part énergie renouvelable. (…) En bon technicien, je suis toujours à l’affut de systèmes permettant de consommer moins et mieux. C’est donc une grande fierté pour nous que d’avoir gagné le Trophée GAZosphère en 2013 avec ce projet et je n’hésite pas à le mettre en avant auprès de mes clients.
Par Claude RUDOLF
Bureau d’études, Gérant de E.C.R.F
Depuis 1998, nous avons travaillé avec Acti-Prom sur divers projets de bâtiments. En revanche ce projet était une première pour nous et nous ne connaissions pas cette technologie, d’ailleurs le projet était une des premières installations de France. Les réglementations sont sorties après notre projet, il y a donc eu de vrais débats pour l’implantation et la régulation. GRDF a plutôt aidé en phase conception mais c’est surtout le fabricant De Dietrich qui nous a appuyés en tant qu’installateur. (…) De ce que j’ai entendu, les résultats sont au rendez-vous et la performance du système est réelle. (…) Concernant la maintenance, nous assurons l’exploitation de la chaufferie et faisons le premier niveau de maintenance de la PAC, mais je suis tout de même obligé de travailler avec le fabricant pour des opérations de maintenance plus spécifiques. Heureusement, à ce jour nous n’avons eu aucun problème sur les installations PAC gaz. La victoire à GAZosphère en 2013 a été une agréable surprise car nous autres, installateurs chauffagistes, ne sommes pas souvent mis en valeur dans ce type de concours.
Par Marc WACKENHEIM
Installateur, Gérant de l’entreprise d’installation COVADIS
Haguenau – Rendu après travaux - CEGIBAT
Haguenau – Rendu après travaux
Haguenau – Résidence « Le Clos Saint-Georges » (bâtiment A) - CEGIBAT
Haguenau – Résidence « Le Clos Saint-Georges » (bâtiment A)
Haguenau – Résidence « Le Clos Saint-Georges » (bâtiment B) - cegibat
Haguenau – Résidence « Le Clos Saint-Georges » (bâtiment B)
Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :1 note
5/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
0 commentaire sur cet article