Solution

Rooftop électrique à appoint gaz

Mis à jour le

Produits constitutifs et fonctionnement de la solution

Produits constitutifs

Rooftop électrique

Rooftop électrique à appoint gaz

Principe de fonctionnement de la solution

Le rooftop électrique à appoint gaz est une solution simple et performante pour assurer la ventilation, le chauffage et la climatisation des locaux de grand volume.

Un rooftop électrique à appoint gaz est composé :

  • d’une pompe à chaleur (PAC) électrique air/air
  • d’un brûleur gaz

Le rooftop électrique à appoint gaz repose sur le principe de la « base + appoint » en production de chaleur. Ainsi, le gaz naturel apporte le confort de chauffage nécessaire lorsque, par basse température extérieure, la PAC électrique ne délivre plus assez de puissance.

Illustration du fonctionnement en production de chaleur
Illustration du fonctionnement en production de chaleur

Cette solution est adaptée aux bâtiments de grands volumes, neufs ou existants, étanches et bien isolés :

  • de faible à moyenne hauteur (4 à 7 m)
  • de surfaces plutôt importantes (> 3000 m2)
  • avec des besoins de renouvellement d’air importants.

Les rooftops électriques à appoint gaz se déclinent en une multitude de gammes de puissance et de débits d’air, allant de 30 à 700 kW de puissance chaud et de 1000 à 60 000 m3/h pour les débits. Le rendement de la rampe gaz atteint environ 95 % sur PCI. Certains rooftops peuvent être munis d’un condenseur. Le rendement de l’appoint gaz peut alors atteindre 105 % sur PCI.

La gamme de puissances de froid disponible est la même que la gamme des puissances de chaud, c'est-à-dire de 30 à 700 kW froid.

Atouts de la solution

  • La réversibilité de la PAC électrique qui peut aussi en été assurer un besoin de froid.
  • Un confort de chauffage assuré grâce au gaz naturel : puissance toujours disponible (rendement de chauffage gaz atteignant 105% sur PCI quelle que soit la température extérieure), montée en température rapide.
  • De très bonnes performances en chauffage comparé à un rooftop électrique (appoint à effet Joule), même par température extérieure basse.
  • Une durée de vie des équipements plus longue par rapport à un équipement réversible électrique.
  • Une sécurité de fonctionnement en mode chauffage : si un équipement est défaillant, le basculement d’une énergie à l’autre est possible.
  • Une diminution de puissance électrique de pointe du bâtiment : en hiver, le recours au gaz permet l’effacement de la pointe électrique.
  • Un éventail de solutions modulables, suivant les besoins et les moyens, grâce à l’association de la batterie gaz simple ou à condensation avec un groupe froid ou une PAC.
  • Pas de perturbation de la zone d’activité lors de la maintenance grâce à la possible implantation en toiture.

Points de vigilance

  • Le coût d’investissement est d’au moins 15 à 20% supérieur au rooftop électrique (pour la version sans condensation).
  • L’implantation nécessite 2 raccordements et 2 abonnements, l’un pour le gaz, l’autre pour l’électricité.
  • La maintenance de la solution doit porter à la fois sur la partie électrique et la partie gaz.
  • Pour l’installation en toiture, s’assurer que la toiture peut supporter le poids du rooftop (environ 350 kg/m2)
  • Dans le cas des établissements recevant du public (ERP), plusieurs réglementations sont à respecter

Saisie de la solution dans l’outil RT 2012

Le rooftop électrique réversible avec appoint gaz est intégré dans la méthode de calcul Th-BCE de la RT 2012. Il faudra donc veiller à dimensionner un appoint capable d’assurer 100% de la puissance chauffage et à spécifier au moteur de calcul comment se fait la bascule entre les deux équipements : généralement à une certaine température extérieure.

Indication tarifaire

Le prix des rooftops électriques à appoint gaz varie fortement en fonction de la puissance, de la modulation des brûleurs et ventilateurs, des performances (condensation ou non) et du débit d’air. Il existe une large gamme de produits qui couvre tous les besoins.

D’une manière générale, le prix catalogue, hors installation, de ces équipements est de 200 €/kW chaud (pour les appareils les plus puissants) à 500 €/kW chaud (pour les appareils les moins puissants).

Le coût de ces appareils est de 10 à 15% supérieur à celui d’un appareil mono énergie tout électrique. Ce surcoût garantit néanmoins le fonctionnement avec l’énergie la plus rentable à chaque instant et permet une grande sécurité face à l’augmentation future des coûts de l’énergie.

Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :0 note
0/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
0 commentaire sur cet article