Réponse d'expert

N°138 : Le rendement global d’une chaudière collective sera-t-il meilleur avec une installation ECS en semi-accumulée par rapport à une installation en semi-instantanée ?

Mis à jour le

Oui, une de production d’eau chaude sanitaire assurée par semi-accumulation permettra obtenir un meilleur rendement global de la chaudière en comparaison d’une production en semi-instantanée.

Qui dit installation collective d’eau chaude sanitaire dit bouclage. Ce bouclage doit respecter deux critères :

  • Etre à une température supérieure à 50°C en tout point de la boucle
  • Assurer une vitesse minimum de circulation de l’eau d’au moins 0,2 m/s pour éviter le dépôt de biofilm dans les canalisations

 

Ce second critère impose un débit minimum à maintenir dans l’installation en fonction du diamètre de la tuyauterie choisie. Ce débit minimum est par exemple de 150 litres/h pour un tuyau en DN15.

A chaque retour de boucle ce sont donc 150 litres par heure qui reviennent autour de 52°C vers la chaufferie. Soit 600 litres par heure pour un bâtiment composé de 4 colonnes.

Une partie de celui-ci est absorbée par le mitigeur en chaufferie (s’il est présent) mais c’est malgré tout une grosse quantité d’eau à 52°C qui vient refroidir le ballon de stockage. Dès lors, on comprend que plus le ballon est petit, plus souvent la chaudière devra se mettre en route pour combattre les pertes de bouclage.

En absence de puisage ECS, combattre les pertes de bouclage signifie réchauffer de l’eau de 52°C (température de retour de la boucle) à 60°C (température de stockage). La chaudière va donc monter en température (autour de 70°C) pour combattre un ΔT de 8°C. Le retour de la chaudière avoisinera ainsi les 60°C, température où le phénomène de condensation est impossible.

La chaudière ne peut donc pas condenser quand elle combat les pertes de bouclage. Donc, moins elle s’enclenchera pour assurer cette fonction, meilleure sera sa performance si tant est que le reste de l’installation qui lui est raccordé lui permette de condenser.

 

Ces informations n'ont qu'un caractère documentaire et indicatif. L'internaute est seul responsable de l'usage et des interprétations qu'il en fait et notamment de leur adéquation à la situation qu'il rencontre, des résultats qu'il obtient, des conseils et actes qu'il en déduit et/ou émet.

Définitions
Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :2 notes
5/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
0 commentaire sur cet article