Créer votre compte pour consulter la revue Vecteur Gaz...
...et profiter de tous les avantages du compte Cegibat :
accéder aux fiches pratiques
gérez vos inscriptions aux Débats Cegibat
savegarder vos simulations
Réponse d'expert

N°42 : Peut-on dissimuler une canalisation gaz extérieure par une cloison ?

Mis à jour le
3.8/5 (4 avis)
3.8/5

Oui, la canalisation gaz extérieur au bâtiment peut être masquée par une cloison. Elle doit être, dans ce cas, placée dans un volume spécifique largement ventilé et sans communication avec l’intérieur du bâtiment.

Figure 1 : canalisation dissimulée derrière une cloison
Figure 1 : canalisation dissimulée derrière une cloison

Contexte réglementaire

Les règles de desserte en gaz des différents niveaux d’un bâtiment recevant du public sont définies par l’article GZ 16 de l’arrêté du 25 juin 1980.

 

Condition de mise en oeuvre

     Les canalisations extérieures ne peuvent en aucun cas cheminer dans les vides de construction des façades. Elles peuvent être placées dans une gaine ou un habillage spécifique, intégré ou non à la façade, si le volume constitué par ces derniers est largement ventilé sur l’extérieur et n’est en aucun cas en communication avec l’intérieur du bâtiment. [§2 de l’article GZ 16]

La deuxième phrase de cet extrait apporte une précision de taille sur la nature de l’habillage et les conditions de pose de la canalisation.D’une part l’habillage doit être spécifiquement réservé à la tuyauterie gaz. Par conséquent, des canalisations véhiculant d’autres fluides ou des canalisations électriques ne doivent pas y cheminer.D’autre part l’habillage ne peut pas être constitué par une cloison de bardage ni par l’isolation extérieure du bâtiment.

 

Figure 2 : canalisation dissimulée derrière un bardage
Figure 2 : canalisation dissimulée derrière un bardage

Important : la canalisation extérieure ne peut pas se retrouver dans l’épaisseur d’un mur ou d’une cloison.

 

Textes réglementaires de référence

Ces informations n'ont qu'un caractère documentaire et indicatif. L'internaute est seul responsable de l'usage et des interprétations qu'il en fait et notamment de leur adéquation à la situation qu'il rencontre, des résultats qu'il obtient, des conseils et actes qu'il en déduit et/ou émet. 

MA NOTE