Réponse d'expert

N°46 : En tertiaire, un produit hybride associe-t-il une PAC et une chaudière ?

Mis à jour le

Non, un produit hybride se compose bien d'une PAC et d'un brûleur mais il doit également inclure une régulation intelligente pilotant les deux systèmes selon leurs performances. Par exemple, une PAC avec relève de chaudière n'est pas un système hybride.

Définition

Les produits bi-énergies sont équipés :

  • d’une PAC électrique capable de couvrir les besoins de chauffage lorsque la température d’air extérieur est clémente
  • d’un brûleur gaz

Lorsque le brûleur est uniquement capable de délivrer le complément de puissance nécessaire pour les jours les plus froids, on parle d’un système base + appoint.

Synoptique d’une installation avec un système Base PAC + appoint (effet joule ou gaz naturel)
Synoptique d’une installation avec un système Base PAC + appoint (gaz naturel)

Lorsque le brûleur est dimensionné pour couvrir l’intégralité des besoins de chauffage par températures clémentes (donc dimensionné à 100% des besoins), il prend alors la relève totale de la PAC. On parle ici d’un dimensionnement en relève.

Synoptique d’une installation fonctionnant en relève (gaz naturel)
Synoptique d’une installation fonctionnant en relève (gaz naturel)

Ce dimensionnement réduit de fait le fonctionnement de la PAC à charge partielle. À noter dans ce cas que le brûleur peut également servir de secours à tout moment.

Selon Cegibat, une solution hybride est l’association packagée d’une solution gaz naturel (brûleur), d’une PAC électrique air/air réversible (comme les solutions base + appoint) et d’une régulation intelligente, permettant ainsi d’optimiser les performances et les coûts d’exploitation. 

La puissance délivrée par la PAC électrique diminue progressivement à mesure que la température de l’air extérieur (donc les performances) diminue également. Le principe des solutions hybrides consiste donc à utiliser à tout moment, en fonction de la température extérieure, la solution la plus performante.

Il existe alors deux modes de régulation possibles :

  • Régulation en fonction de l’optimisation du rendement
  • Régulation en fonction de l’optimisation de la facture énergétique

 

 

Régulation

Optimisation du rendement

Un premier type de solution hybride consiste à optimiser les consommations d’énergie primaire en utilisant à tout moment la technologie présentant le meilleur rendement sur énergie primaire :

 Synoptique d’une installation fonctionnant avec une technologie hybride optimisée en rendement.
Synoptique d’une installation fonctionnant avec une technologie hybride optimisée en rendement.

Optimisation de la facture énergétique

Un second type de régulation hybride consiste à choisir à tout moment l’énergie de chauffage qui permet d’optimiser sa facture énergétique. La régulation intègre :

  • les prix des énergies
  • et les rendements sur énergie finale des équipements 

Le principe consiste à choisir à tout moment la technologie qui présente le coût énergétique le plus avantageux :

Synoptique d’une installation fonctionnant avec une technologie hybride optimisée en coût des énergies.
Synoptique d’une installation fonctionnant avec une technologie hybride optimisée en coût des énergies

Ces informations n'ont qu'un caractère documentaire et indicatif. L'internaute est seul responsable de l'usage et des interprétations qu'il en fait et notamment de leur adéquation à la situation qu'il rencontre, des résultats qu'il obtient, des conseils et actes qu'il en déduit et/ou émet. 

Définition

À retenir

  • Une solution hybride est l’association packagée d’une solution gaz naturel (brûleur), d’une PAC électrique air/air réversible (comme les solutions base + appoint) et d’une régulation intelligente
Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :0 note
0/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
0 commentaire sur cet article