Réalisation

Rénovation au gaz naturel pour 100 logements à Bergerac (24)

Mis à jour le

Dans le cadre de son plan stratégique patrimonial, le bailleur Mésolia a choisi de rénover la résidence « La Beylive » située à Bergerac. L’objectif ? Apporter plus de confort aux occupants et une facture réduite en remplaçant notamment les convecteurs et les ballons électriques par des chaudières gaz à condensation. Focus sur le bouquet de travaux mis en œuvre qui a permis un gain de 4 classes énergétiques, passant ainsi de la classe G à la classe C.

Carte d'identité

Date des travaux :
2014/2015
Localité :
Bergerac (24)
Type de bâtiment :
84 logements et 16 appartements
Superficie :
7300 m²
Maître d'ouvrage : Mésolia
Bureau d'études thermiques : BERTI Ingénierie
Consommations observées : Gain de 4 classes énergétiques (G à C)

Introduction

Dans le cadre de son plan stratégique patrimonial, le bailleur Mésolia a choisi de rénover la résidence « La Beylive » située à Bergerac. L’objectif ? Apporter plus de confort aux occupants et une facture réduite en remplaçant notamment les convecteurs et les ballons électriques par des chaudières gaz à condensation. Focus sur le bouquet de travaux mis en œuvre qui a permis un gain de 4 classes énergétiques, passant ainsi de la classe G à la classe C.

Résidence Beylive rénovation chauffage et ecs gaz - 100 logements Bergerac - cegibat
Résidence Beylive rénovation chauffage et ecs gaz - 100 logements - Bergerac
Résidence Beylive rénovation chauffage et ecs gaz - 100 logements Bergerac - BERGERAC
Résidence Beylive rénovation chauffage et ecs gaz - 100 logements - Bergerac
Résidence Beylive rénovation chauffage et ecs gaz - 100 logements Bergerac - CEGIBAT
Résidence Beylive rénovation chauffage et ecs gaz - 100 logements - Bergerac
Résidence Beylive rénovation chauffage et ecs gaz - 100 logements Bergerac - CEGIBAT
Résidence Beylive rénovation chauffage et ecs gaz - 100 logements - Bergerac

Contexte

Cette résidence datant des années 70, est composée de 100 logements repartis en 84 maisons individuelles (30 T3, 41 T4, 11 T5 et 2 T6 allant de 70 à 100 m²) et 16 appartements (de 50 m² environ chacun). Tous les logements étaient équipés de convecteurs électriques pour le chauffage et de ballons électriques pour la production d’eau chaude sanitaire.

Les objectifs du bailleur social, dans le cadre de cette rénovation étaient multiples :

  • Permettre des économies d’énergie aux occupants
  • Améliorer le confort thermique des logements
  • Atteindre l’étiquette énergétique C (Etiquette DPE)

Pour les atteindre, Mésolia, s’est fait accompagner par le bureau d’études thermiques BERTI Ingénierie à Périgueux.

Situation initiale

Menuiseries extérieures

Les vitrages, simples avec menuiserie bois, représentaient une part importante des déperditions thermiques des bâtiments. De plus, ils généraient un inconfort thermique pour les occupants en créant des parois froides dans les logements. Leur remplacement par des menuiseries double vitrage s’avérait donc nécessaire.

Ventilation

La ventilation des logements était assurée par une VMC simple flux auto-réglable. Pour réduire les déperditions thermiques tout en garantissant une qualité d’air intérieur, il a été choisi de mettre en œuvre une ventilation simple flux hygroréglable de type B.

Chauffage et eau chaude

Les systèmes de production de chauffage et d’eau chaude sanitaire étaient vétustes et leur changement devenait une nécessité. Plutôt qu’un simple remplacement par des technologies similaires, le maître d’ouvrage a souhaité étudier la faisabilité d’un changement d’énergie, en remplaçant les convecteurs et les ballons d’eau chaude électriques par des chaudières gaz à condensation dans chaque logement. 

Etude thermique

Le bureau d’études thermiques a donc réalisé une étude comparative pour s’assurer que les objectifs de performance pouvaient être atteints en combinant : le changement des menuiseries, la mise en place d’une ventilation simple flux hygro B et l’installation de chaudières individuelles à condensation.

Principaux travaux envisagés - 100 logements - Bergerac - CEGIBAT
Principaux travaux envisagés

L’étude réalisée avec le moteur de calculs Th-CE ex (moteur de calcul de la RT existant), a confirmé le choix de Mésolia.

Résultats des études thermiques - 100 logements - Bergerac - CEGIBAT
Résultats des études thermiques

Le bouquet de travaux a ainsi permis de faire passer l’étiquette énergétique de la résidence de G au C.

Etiquette énergétique avant et après travaux - 100 logements Bergerac - CEGIBAT
Etiquette énergétique avant et après travaux

Travaux

Planning de réalisation

Les travaux ont été menés en 2 tranches : 

  • la première en 2014 pour 40 logements : 36 logements ont été rénovés (le maître d’ouvrage n’a pas obtenu l’accord des locataires pour les 4 logements restant).
  • la seconde en 2015, pour 60 logements : les travaux sont encore en cours et le maître d’ouvrage dispose aujourd’hui de plus de 50 accords de locataires

Au delà du remplacement des fenêtres et portes-fenêtres par de nouvelles menuiseries PVC avec vitrage 4/20/4 à faible émissivité, l’entreprise SCOMEBAT a également procédé au changement des portes d’entrée et des portes donnant sur les garages par des portes isolantes.

Les travaux concernant les lots chauffage et ventilation ont été confiés à trois entreprises : Dépannage gaz - Aubin à Boulazac, Dépannage gaz – Chirol à Bergerac et la société CHAM à Périgueux.

 
Raccordement au réseau de gaz naturel

Coffret gaz en limite de propriété - CEGIBAT
Coffret gaz en limite de propriété

Le réseau de gaz naturel passait à proximité de la résidence, il a néanmoins fallu créer deux extensions sur voie publique pour desservir l’ensemble des maisons et les 2 immeubles de logements collectifs. Un coffret gaza été installé en saillie et en limite de propriété devant chaque maison. 

Les appartements des deux bâtiments collectifs ont eux été desservis en gaz naturel grâce à des placards techniques gaz équipés (PTGE) situés en pied d’immeuble, à l’extérieur. Cette configuration a été rendue possible par le faible nombre de logements à desservir par immeuble (inférieur à 10). Chaque logement est ensuite alimenté par une tige après compteur implantée en façade depuis le PTGE avant la pénétration dans le logement. 

 
Chauffage et ECS

La pose des chaudières à condensation devait tenir compte de différentes exigences :

  • La proximité d’une façade donnant sur l’extérieur pour permettre l’évacuation des produits de combustion par ventouse horizontale notamment en logement collectif. En maison individuelle, l’évacuation des produits de combustion se faisant soit par ventouse horizontale soit par ventouse verticale.
  • La proximité du réseau d’évacuation des eaux usées pour permettre l’évacuation des condensats.
  • La proximité avec l’emplacement de l’ancien chauffe eau électrique pour faciliter les travaux de raccordement des chaudières gaz à condensation avec les réseaux de distribution d’eau chaude sanitaire existants.
  • La proximité avec le coffret gaz extérieur, pour réduire la longueur de l’installation intérieure.

Des radiateurs panneaux en acier monobloc soudé ont été installés, lorsque cela était possible, en lieu et place des anciens convecteurs. Les réseaux de distribution d’eau chaude ont  été réalisés en bitubes cuivre peints. 

Pour assurer un confort optimal et permettre aux usagers de mieux gérer leurs consommations de chauffage, chaque logement dispose d’un thermostat d’ambiance programmable, et les radiateurs (hors pièce principale où est installé le thermostat) sont équipés de robinet thermostatique. 

De façon à profiter au maximum de l’arrivée du gaz naturel dans les logements, la cuisson au gaz naturel a également été proposée par le maître d’ouvrage aux occupants, leur permettant ainsi de bénéficier des atouts de la cuisson au gaz naturel, tout en réduisant leur facture énergétique pour cet usage.

Coûts

Le coût global de l’opération de rénovation de la résidence est estimé à 1 067 k€ HT (total marché travaux), répartis comme suit :

Répartition des coûts des travaux - 100 logements - Bergerac - CEGIBAT
Répartition des coûts des travaux

Soit un coût par logement de 8 000 € HT (logement de type T2) à 12 000€ HT (logement de type T6).

Témoignage

La recherche de la performance énergétique et l’écoute des locataires ont bien sûr guidé notre action. Nous avons mené des concertations avec les occupants, qui initialement n’étaient pas tous convaincus par le gaz naturel. Nous avons commencé les travaux avec 75% d’acceptation du côté des locataires, 25% ne souhaitaient pas que l’on change leur installation. Et puis progressivement, au fil des semaines et au cours de visites de chantier qui étaient organisées par les locataires, nous avons eu de plus en plus d’adhésion. Notamment, grâce aux témoignages des occupants des premières maisons rénovées, qui sont pleinement satisfaits du gaz naturel. Proposer aux usagers l’usage cuisson en plus du confort apporté par leur nouvelle installation de chauffage et d’eau chaude, était un réel atout dans ce programme de rénovation. Les locataires ressortent gagnant de ce projet de rénovation. Nous estimons que les économies annuelles fluctueront entre 150 € et 400 €, sans compter le confort d’utilisation.
Par Pascal Hillairet
Directeur de l’établissement territorial de Bergerac pour Mésolia
Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :1 note
5/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
0 commentaire sur cet article