Dossier Technique

Le bâtiment passif

Mis à jour le

Rappel des principales exigences des labels dit « passifs » disponibles en France que sont Passivhaus et Minergie P.

 Maison passive Les Lodges (77)
Maison passive Les Lodges

À ce jour, il n’existe pas de définition réglementaire du bâtiment passif, mais son concept consiste en la réduction drastique des besoins de chaleur grâce notamment à :

  • une conception architecturale réfléchie pour valoriser les apports gratuits externes et internes (conception bioclimatique)
  • une isolation renforcée de l’enveloppe (isolants performants et traitement des ponts thermiques)
  • une maîtrise des flux d’air : étanchéité à l’air travaillée et ventilation contrôlée

Aucun label français valorisant les bâtiments passifs n'est disponible en France aujourd'hui. Néanmoins, 2 labels étrangers sont accessibles pour des projets menés en France : le label Passivhaus et le label Minergie P. Le premier est un label allemand porté par le Passivhaus Institut et que seule La Maison Passive (link is external) est habilitée à délivrer en France. Le second est un label suisse qui peut être délivré en France par Minergie P. Les exigences de ces deux labels sont distinctes et reposent sur des normes spécifiques aux deux pays.

Le label Passivhaus

Logo Passif
Logo label Passivhaus

Le label Passivhaus repose sur 4 exigences fortes :

  • Besoins en chauffage ≤ 15 kWh/m².an ou Puissance de chauffage ≤ 10W/m². La surface de référence est la SHAB.
  • Consommations en énergie primaire ≤ 120 kWhep/m².an incluant les 5 usages + l'électricité spécifique Facteurs de conversion utilisés : Soleil (0), Biomasse (0,2), Combustible fossile (1,1), Electricité (2,7)
  • Perméabilité à l’air : n50 ≤ 0,6 h-1
  • Confort d’été : Nombre d’heures au-dessus de 25°C ≤ 10%

Le label Passivhaus préconise également le recours à certaines technologies. Celles-ci ne font pas à proprement parler partie des exigences du label, il s'agit des recommandations complémentaires suivantes :

  • Isolation des parois opaques : Uparoi ≤ 0,15 W/(m².K)
  • Isolation des vitrages : triple vitrage
  • Système de ventilation : ventilation double flux avec efficacité ≥ 75%
  • Ponts thermiques : isolation par l’extérieur, ou traitement des ponts thermiques (planelles, rupteurs…)

Pour vérifier le respect des exigences du label, il faut procéder à un calcul spécifique avec un outil dédié : le logiciel PHPP (Passive House Planning Package).

Le label Minergie P

Logo Minergie
Logo Minergie

Exigences de performance globale

  • Besoins de chauffage ≤ 15 kWh/m².an ou Besoins en puissance de chauffage ≤ 10 W/m² (pour le chauffage par vecteur air). La surface de référence est la surface énergétique
  • Consommations en énergie primaire ≤ 30 kWhep/m².an incluant 3 usages (chauffage, eau chaude, auxiliaires de ventilation)
    Facteurs de conversion utilisés : Soleil (0), Biomasse (0,7), Combustible fossile (1), RCU vertueux (0,6), Electricité (2)

Exigences complémentaires

  • Perméabilité à l’air : n50 ≤ 0,6 h-1
  • Protection thermique estivale à justifier
  • Appareils électroménagers de classe A (A+ pour les appareils de réfrigération)
  • Renouvellement d’air contrôlé : installation de renouvellement d’air automatisée (VMC SF ou DF)

Le label Minergie P préconise également le recours à certaines technologies, sans pour autant en faire des exigences :

  • Isolation des parois opaques : Uparoi ≤ 0,15 W/(m².K)
  • Isolation des vitrages : Triple vitrage
  • Système de ventilation : Ventilation double flux
  • Ponts thermiques : Géométrie des bâtiments simple (pas de décroché, d’encoches…)
  • Isolation par l’extérieur, ou traitement des ponts thermiques (planelles, rupteurs…)
  • Recours aux énergies renouvelables

Pour vérifier que le projet respecte bien les exigences du label, le thermicien doit effectuer un calcul spécifique selon la norme SIA380/1, avec par exemple le logiciel LESOSAI.

Compatibilité des labels Minergie P et Passivhaus avec la RT 2012

Les labels Minergie P et Passivhaus sont deux labels étrangers basés sur des normes étrangères, non-compatibles avec la RT 2012. Le respect des exigences de ces labels ne garantit pas le respect de la RT 2012. Un calcul RT 2012 devra donc également être mené, puisque toute construction réalisée depuis le 1er janvier 2013 se doit de respecter les exigences de la RT 2012.

> Voir l'arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments 

Définitions
Votre avis sur ce dossier
Notez ce dossier :
Note moyenne :2 notes
5/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
0 commentaire sur ce dossier