Solution

Chaudière individuelle & Chauffe-eau thermodynamique (CET)

Mis à jour le

Produits constitutifs et fonctionnement de la solution

La solution " Chaudière à condensation & CET" en maison constitue une alternative possible au solaire (à l’instar de la chaudière hybride) dans l’hypothèse où l’installation de capteurs n’est pas envisageable (pour cause de toiture inadaptée, réglementation, contraintes des Bâtiments de France, ou encore choix du client). Cette solution permet de répondre aux exigences des bâtiments neufs soumis à la RT 2012.

Produits constitutifs

Chaudière individuelle à condensation

Chaudière individuelle à condensation

Chauffe-eau thermodynamique (CET)

Le chauffe-eau thermodynamique (CET)

Une chaudière à condensation gaz naturel qui assure la production de chauffage

La chaudière gaz à condensation est dédiée au chauffage seul et couvre l’intégralité des besoins de la maison en chauffage. Elle présente le même principe de fonctionnement qu’une chaudière traditionnelle et permet en plus d’optimiser la récupération de la chaleur contenue dans les produits de combustion.


Dans une chaudière traditionnelle, le circuit d’eau de chauffage est réchauffé uniquement grâce à la chaleur de combustion du gaz naturel. La chaudière gaz à condensation récupère en plus l’énergie contenue dans les fumées. En effet, elles contiennent de la vapeur d’eau qui libère de la chaleur en se condensant. En récupérant cette chaleur supplémentaire (dite chaleur latente), la chaudière à condensation obtient un meilleur rendement qu’une chaudière traditionnelle.

La chaudière à condensation au gaz naturel permet en effet des rendements sur PCS proches de 100 % (soit un rendement sur PCI de l’ordre de 105 %), de telle sorte que la combustion d’1 m³ de gaz naturel fournit environ :

  • 10 kWh de chaleur, dont 9,7 sont transmis à l’eau de chauffage.

Dans le cadre de cette solution, une chaudière simple service assurant uniquement la production de chauffage sera privilégiée.

Un chauffe-eau thermodynamique de 200 à 300 litres qui couvre les besoins en ECS

Le CET assure toute la production d’ECS de la maison.

Pour fonctionner, elle capte les calories présentes dans l’air, que ce soit :

  • L’air ambiant (présent dans le local)
  • L’air extérieur
  • L’air extrait d’une VMC

Le CET restitue les calories puisées dans l’air sous forme de chaleur à un ballon d’eau chaude associé. Celui-ci peut généralement comporter 200 à 300 l d’eau, et présente un temps de chauffe allant de 4 à 9 heures. Son niveau sonore varie de 37 à 42 dB.

Une résistance électrique de 1,5 à 3 kW est systématiquement incluse dans le dispositif, afin d’augmenter la quantité d’eau chaude à produite lorsque la demande est importante.

La mise en place d’un appoint hydraulique est également possible mais nécessite le raccordement d’un échangeur à un générateur. Dans ce cas, une chaudière double service est requise.

Cette solution permet de répondre à tous les besoins thermiques d’une maison individuelle.

Schéma de fonctionnement de la solution en maison individuelle
Schéma de fonctionnement de la solution en maison individuelle

Atouts de la solution

Pour le constructeur

  • Mise en œuvre simple et flexible
  • Pas d’intervention en toiture
  • Produits connus et maîtrisés par l’ensemble de la filière 
  • Deux équipements indépendants

Pour le client

  • Une alternative aux panneaux solaires thermiques pour la production d’ECS
  • Fonctionnement simple
  • Solution de production d’ECS permettant de répondre aux exigences de la RT 2012

Points de vigilance

  • Le CET peut être bruyant. Il convient donc de ne pas le placer à proximité directe des pièces sensibles.
  • Le dimensionnement optimal de l’appareil est crucial. En effet, son rendement dépendra notamment de la température de l’air épuisé : plus celle-ci sera basse, moins le rendement du chauffe-eau sera important.
  • Le temps de chauffe du ballon est d’environ 8 heures pour un ballon de 250 litres.
  • Dans le cadre d’un montage avec puisage de l’air extérieur, la mise en place du CET peut nécessiter le perçage de la façade de l’habitation (deux trous de 160 mm de diamètre au minimum). Cela peut donc dégrader son aspect et affecter son étanchéité.
  • Le raccordement électrique doit être conforme aux normes d’installation NFC 15‐100. L’installation doit alors comporter :
    • Un disjoncteur 16 A omnipolaire (courbe C minimum) avec ouverture des contacts d’au moins 3 mm
    • Une protection par un disjoncteur différentiel de 30 mA

Saisie de la solution dans l’outil RT 2012

Téléchargez les fiches de saisie RT 2012 pour la chaudière à condensation individuelle BBS Salma
Téléchargez les fiches de saisie RT 2012 pour la chaudière à condensation individuelle Perrenoud

Indication tarifaire

Le prix catalogue (hors pose) de la solution varie de 3 000 à 5 000 € HT.

Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :0 note
0/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
0 commentaire sur cet article