Solution

Chaudière individuelle & Conduit 3CEp

Mis à jour le
Schéma d’installation de chaudières individuelles en logement collectif
Schéma d’installation de chaudières individuelles en logement collectif

Produits constitutifs et fonctionnement de la solution

Produits constitutifs

Chaudière individuelle à condensation
Chaudière individuelle à condensation ou à haute performance énergétique
Conduit Collectif pour Chaudière Etanche pression (3Cep)
Conduit Collectif pour Chaudière Etanche Pression (3CEp)

Principe de fonctionnement

En logement collectif, l’association de chaudières à condensation individuelles et d’un Conduit 3CEp (Conduit Collectif pour Chaudière Etanche pression) permet aux habitants de bénéficier des atouts de la chaudière à condensation grâce à une solution d’évacuation des produits de combustion (EVAPDC) optimisée et peu encombrante.

La Chaudière à condensation individuelle pour la production de chaleur et d’ECS

La chaudière gaz à condensation reprend le même principe de fonctionnement qu’une chaudière classique et permet en plus d’optimiser la récupération de la chaleur contenue dans les produits de combustion, tirant ainsi profit de toute l’énergie libérée lors de la combustion du gaz.

Dans une chaudière classique, le circuit d’eau du chauffage central est réchauffé uniquement grâce à la combustion du gaz naturel. La chaudière gaz à condensation récupère en plus l’énergie contenue dans les fumées. Ces fumées contiennent en effet de la vapeur d’eau qui libère de la chaleur en se condensant. En récupérant cette chaleur (dite chaleur latente), la chaudière à condensation bénéficie d’un surplus d’énergie et consomme moins d’énergie que les chaudières classiques.

Grâce à l’optimisation de la récupération de la chaleur, la chaudière à condensation individuelle au gaz naturel permet d’obtenir des rendements sur PCI supérieurs à 100 % (108% PCI).

Selon les modèles, la chaudière peut permettre la production de :

  • Chauffage seul
  • Chauffage et ECS

Tous les types d’émetteurs de chaleur, dès lors qu’ils sont dimensionnés pour fonctionner sur un régime d’eau basse température, sont compatibles avec la plupart des modèles de chaudières à condensation individuelles, notamment les radiateurs, les planchers chauffants, ou encore le vecteur air.

En logement collectif, 2 solutions existent pour évacuer les fumées liées au fonctionnement des chaudières à condensation :

  • Le Conduit 3CEp : parfaitement intégré au bâtiment, simple à mettre en œuvre, et totalement étanche
  • La ventouse en façade ou en toiture

Le Conduit 3Cep pour l’EVAPDC

Conduit Collectif pour Chaudière Etanche pression (3Cep)
Schéma illustratif d’un Conduit 3Cep en logement collectif

Le Conduit 3CEp est un système d’évacuation des produits de combustion (EVAPDC) vertical et collectif dédié au raccordement des chaudières individuelles étanches à condensation. Il permet le raccordement de plusieurs chaudières individuelles sur un même conduit. Le rejet de tous leurs produits de combustion est réalisé en un même point en toiture de bâtiment.

Le Conduit 3CEp est constitué de 2 conduits concentriques :

  • Le conduit en position centrale assure l’évacuation en pression des produits de combustion des appareils. Cette évacuation sous pression positive des produits de combustion est générée par les ventilateurs intégrés au sein des chaudières condensation
  • Le conduit dit « extérieur » assure quant à lui l’alimentation en air comburant des chaudières depuis l’extérieur, via l’espace annulaire présent entre les deux conduits.

L’intérêt du Conduit 3Cep est de rationaliser l’installation générale de l’EVAPDC en augmentant sa compacité. Ainsi, il s’incorpore parfaitement dans les gaines techniques des bâtiments collectifs présentant des dimensions souvent plus modestes que le conduit VMC situé également dans la gaine. Le Conduit 3CEp peut s’adapter aux différentes configurations de bâtiment (dévoiement possible raccordement de deux chaudières condensation par niveau, etc..). A défaut de place disponible, ce système peut également être implanté en situation extérieure.

Le Conduit 3CEp est le système d’évacuation des produits de combustion optimal pour un logement collectif équipé de chaudières individuelles.

Atouts de la solution Chaudière individuelle & Conduit 3Cep en logement collectif

Pour la chaudière individuelle

  • Solution la plus compétitive
  • Solution connue et maîtrisée
  • Simplicité de l’individualisation des charges
  • Encombrement réduit dans le logement
  • Possibilité d’avoir un pilotage à distance via les options de chaudière connectée
  • Plusieurs typologies d’émetteurs (plancher chauffant, radiateur, vecteur air)
  • Pas de nécessité de prévoir un local chaufferie
  • Maîtrise de la facture d’énergie
  • Utilisation de l’installation selon son propre mode de consommation

Pour le Conduit 3Cep

  • Système collectif de collecte et d’évacuation des produits de combustion
  • Sécurité de l’installation
  • Encombrement réduit
  • Préserve l’esthétisme des façades (un seul débouché positionné en toiture)
  • Facilité de mise en œuvre

Points de vigilance

Pour la chaudière individuelle

  • Couplage possible avec les EnR
  • Entretien à la charge et sous la responsabilité de l’occupant

Pour le Conduit 3Cep

  • Respecter les règles de dimensionnement et de mise en œuvre
  • Une fois l’installation terminée, vérifier l’étanchéité du système par le protocole créé à cet effet (essai fumigène)
Télécharger le protocole du CNPG sur les essais fumigènes

Saisie dans l'outil RT 2012

La chaudière à condensation gaz naturel individuelle est valorisée par la RT 2012. Vous retrouvez sa fiche de saisie dans le dossier Fiches de saisie RT 2012.

Indication tarifaire

Hors chaudière, le prix fourni/posé d’un conduit 3CEp dans le neuf et par logement se situe entre 450 et 650 € HT

Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :2 notes
5/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
3 commentaires sur cet article
Par Lecouvette Guy, le 29/07/2019 à 16:06
Chaufferie Cofely

Merci de votre réponse. Nous avons le double problème, défaut de raccordement par rapport à la bouteille de découplage et une mauvaise exploitation. Nous avons fait faire un audit (35 pages) par le bureau d'études ABAQUE de La Rochelle qui confirme notre analyse. Mais l'AUDIT reste un peu "gentil" sur tous les problèmes de conception et d'exploitation, comme une seule sonde pour 2 régulations, corrosion due à l'absence de traitement etc etc Ce qui est compréhensible puisque Cofely est l'un de leurs clients. J'ai tous les schémas de cet Audit, ainsi que ceux de la proposition en 2007 par Elyo, devenue Cofely. Mais ai je les droits pour vous les soumettre sans avoir une réponse très "négative" du syndic de copropriété et une "action" judiciaire à mon encontre.

Depuis 10 années j'essaie de convaincre les copropriétaires assez "moutons" et qui ne veulent pas entrer dans ces considérations techniques, ainsi que notre Syndic actuel cabinet Demougin, pour qui ce problème se résout par "courage...fuyons". Difficile pour un simple copropriétaire qui ayant de "quelques" notions techniques peut analyser les factures (quand il les a), et le nombre de m. cubes de gaz utilisés et production de KWh en rapport avec les DJU, ainsi que le Cahier de Maintenance qui semble être correct sans falsifications. Cordialement Guy Lecouvette


Par guy.lecouvette@orange.fr, le 22/07/2019 à 23:30
membre démissionaire d'un Conseil Syndical de Résidence

Depuis plusieurs années je consulte régulièrement les documents et textes du CEGIBAT. En effet notre ancien syndic Foncia nous "imposé" un contrat MTI avec une cible très "déraisonnable" pour le nombre de lots de 2 résidences mitoyennes, avec planchers chauffants, mais ayant une chaufferie commune. Notre chaudière DE DIETRICH n'est pas en cause, mais l'installation globale de cette chaudière qui n'a jamais condensée depuis son installation la température de retour étant supérieure au point de rosée. De plus les 2 régulation tant thermique que hydraulique sont mal régulées, donc aucune économie d'énergie depuis près de 10 ans, nous arrivons au terme de ce contrat. Nous avons changé de syndic, nous avons réussi difficilement à la scission. Mais sommes toujours sous le contrat de COFELY et la question se pose: comment optimiser cette chaufferie existante, sinon installer des chaudières à condensation individuelles avec un circuit 3CEP, pour au moins l'une des résidences qui a opté pour cette scission. Mais il y a de profonds désaccords entre le trio syndic-CS-copropriétaires. A partir de notre problématique, je peux vous donner des éléments techniques et données des charges financières, quelle serait la solution la mieux appropriée pour des économies possibles.

Cordialement

Guy Lecouvette (je suis ingénieur, non pas en "thermique", mais en informatique multimédia et ma formation me permet de lire, comprendre, les articles et ouvrages techniques de chaufferie)