schematheque

Schémathèque pompe à chaleur à absorption gaz

Mis à jour le

Pour les installations équipées de pompes à chaleur à absorption gaz naturel, plusieurs exemples de schémas hydrauliques sont proposé en fonction des configurations. En effet, ces installations ont été pensées pour être le plus simple possible hydrauliquement afin d’éviter les erreurs ou incompréhensions lors de la mise en œuvre. Découvrez ces schémas commentés.

Chargement de l'outil en cours
La simulation a bien été enregistrée dans votre compte.
Retrouvez-la à tout moment dans votre compte, rubrique « Sauvegardes ».
Créez votre compte pour enregistrer votre simulation...
... et profiter de tous les avantages du compte Cegibat :
+ retrouvez vos articles favoris
+ abonnez-vous gratuitement au magazine Vecteur Gaz
+ gérez vos inscriptions aux Débats Cegibat et aux journées d'informations techniques
+ suivez vos commandes
+ et bien d'autres services
Résultats de votre simulation
* Mention obligatoire
Votre avis sur cette schémathèque
Notez cette schémathèque :
Note moyenne :7 notes
5/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
3 commentaires sur cette schémathèque
Par Hubert, le 29/07/2018 à 16:53
Schéma PAC + Chaudière GAZ

Bonjour,

La PAC réchauffe donc les retours vers la chaudière qui condense moins !

C'est moyen non ?

Cdlt


Par Cegibat, le 31/07/2018 à 09:49
Schémathèque pompe à chaleur à absorption gaz

Bonjour,



Oui, en effet ce n’est pas optimum. Sur beaucoup d’installations, la puissance pac est bien inférieure à la puissance chaudière. De plus le dialogue entre les régulations des différentes marques est souvent compliqué. De ce fait beaucoup d’installations ne laissent pas à la pac suffisamment de temps pour essayer de satisfaire le besoin avant de mettre en route la chaudière.



Comme celle-ci est beaucoup plus grosse, elle met souvent la pac à l’arrêt dès qu’elle démarre. Nous avons fait ce constat sur beaucoup d’installations dès que chaudière et PAC sont en parallèle. D’où ce choix de schéma qui condense moins en effet mais qui oblige la pac à tourner. Le maître d’ouvrage ayant fait le choix d’investir dans une pac, autant faire en sorte que celle-ci tourne le plus longtemps possible. C’est le parti que nous avons pris.



Cordialement,



L'équipe Cegibat