Réponse d'expert

N°153 : L’installation de rooftops hybrides dans des locaux de grand volume est-elle rentable ?

Mis à jour le

Oui, bien que le choix de technologies hybrides génère un surcoût d’investissement, ce surinvestissement doit être considéré comme la garantie de toujours payer son kWh de chauffage au meilleur coût et ce, quelle que soit l’évolution du prix des énergies.

Un rooftop hybride est composé d’une pompe à chaleur électrique pour la climatisation et le chauffage des locaux de grand volume et d’une ou plusieurs chaudières gaz naturel pour le chauffage de ces locaux. Le rooftop hybride permet donc de disposer d’un unique système qui fonctionne avec deux énergies (le gaz et l’électricité) et qui garantit à chaque instant un coût d’exploitation minimal ou une performance énergétique maximale.

Cependant, la technologie hybride entraîne un surcoût d’investissement et de maintenance (en comparaison d’un rooftop thermodynamique électrique classique) du fait de la présence d’une chaudière à condensation et d’un système de régulation intelligent.

En fonction du prix des énergies et de la rigueur climatique de l’hiver, le gain sur la facture énergétique est variable d’une année sur l’autre et peut ne compenser qu’une partie de ces surcoûts. Un calcul économique à l’instant « T » n’est pas donc pas pertinent et il faut lui préférer un calcul économique qui prenne en compte des hypothèses d’évolution du prix de l’énergie sur les prochaines années.

Etude de cas

Le bureau d’étude PROJEX s’est livré à ce type de calcul sur un magasin Intermarché d’une surface de vente de 2500 m² à Lille. En utilisant les coûts des énergies du client en offre de marché (116 €TTC/MWh pour l’électricité et 39 €TTC/MWh pour le gaz), l’économie générée sur la facture de chauffage sur une année compense quasiment le surcoût de maintenance des 3 rooftops hybrides (environ 1400 €) avec un bilan financier de -167 €.

Cependant, en faisant varier le coût des deux énergies, PROJEX a obtenu le tableau suivant.

Economie générée sur la facture annuelle de chauffage en fonction de l’évolution du prix du gaz naturel et de l’électricité
Economie générée sur la facture annuelle de chauffage en fonction de l’évolution du prix du gaz naturel et de l’électricité

Ce tableau montre que, dans l’hypothèse la plus pessimiste (tarif de l’électricité qui baisse de 20% et tarif du gaz naturel qui augmente de 20%), la perte annuelle constatée de 1409 € ne correspond qu’au surcoût de maintenance. Si le prix des énergies évolue différemment, le potentiel de gain devient rapidement important.

Cet exercice montre bien qu’un calcul économique à l’instant « T » ne suffit pas pour montrer l’intérêt économique d’un rooftop hybride. Il est nécessaire de se projeter et d’estimer une évolution du prix des énergies sur les 10 prochaines années.

 

Ces informations n'ont qu'un caractère documentaire et indicatif. L'internaute est seul responsable de l'usage et des interprétations qu'il en fait et notamment de leur adéquation à la situation qu'il rencontre, des résultats qu'il obtient, des conseils et actes qu'il en déduit et/ou émet.

Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :1 note
4/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
0 commentaire sur cet article