Créer votre compte pour consulter la revue Vecteur Gaz...
...et profiter de tous les avantages du compte Cegibat :
accéder aux fiches pratiques
gérez vos inscriptions aux Débats Cegibat
savegarder vos simulations
Réglementation Gaz / Efficacité énergétique

Réponses d’experts

Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°146 : Schéma hydraulique et pompe à chaleur à absoption : existe-t-il des précautions particulières à prendre ?

Oui, lors de la conception du schéma hydraulique, certaines précautions s’imposent en présence d’une pompe à chaleur à absorption gaz au sein d’une installation de chauffage. Il faut notamment être vigilant quant aux températures de retour vers la PAC à absorption.
Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°120 : Les performances acoustiques réelles d'une PAC absorption aérothermique sont-elles en accord avec celles mesurées en laboratoire ?

Oui, les valeurs mesurées à 1 m d’une PAC absorption aérothermique sont très proches de celles mesurées en laboratoire. Par ailleurs, aucune émergence de bruit notable n’a été identifiée suite à l'instrumentation de 2 sites où les PAC absorption étaient en fonctionnement.

Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°118 : Doit-on encore prévoir une bouteille casse pression entre le réseau primaire et le réseau secondaire d’une installation comportant une chaudière à condensation ?

Non, la bouteille casse pression n’est plus nécessaire et pire, elle risque de nuire à la condensation de la chaudière.
Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°115 : Les variations climatiques de la source froide impactent-elles le GUE d’une PAC à absorption gaz aérothermique ?

Oui, comme toute machine thermodynamique, la pompe à chaleur (PAC) à absorption gaz est dépendante des variations thermiques de la source froide (lieu de puisage des calories). Cependant, de part son fonctionnement la PAC à absorption gaz s’avère moins pénalisée par un abaissement des températures extérieures...
Picto Rafraîchissement
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°113 : Un rooftop adiabatique en mode rafraîchissement présente-t-il un risque de prolifération de légionelles ?

Non, une installation de rooftop adiabatique ne présente aucune menace sanitaire liée à la légionelle. Tout risque de prolifération de cette bactérie est exclue, en raison de son fonctionnement et des caractéristiques de l’unité de rafraîchissement.
Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°95 : Est-il possible d'installer une pompe à chaleur à absorption géothermique en chaufferie d'un immeuble collectif ?

Oui, il est possible d'installer une pompe à chaleur à absorption géothermique en chaufferie.

Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°49 : Est-il pertinent de coupler une pompe à chaleur aérothermique à absorption gaz avec une chaudière gaz à condensation ?

Oui, il est pertinent de coupler une pompe à chaleur aérothermique à absorption gaz avec une chaudière gaz à condensation. D’un point de vue technique et économique, le meilleur compromis est une installation dimensionnée en base avec la PAC à absorption, l’appoint étant assuré par la chaudière à co...

Picto Organe de coupure
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°48 : Dans une cuisine professionnelle équipée de plusieurs appareils de cuisson et de remise en température, l’installation gaz doit-elle être munie d’un arrêt d’urgence général ?

Oui, quelle que soit la catégorie de l’ERP, en cuisine professionnelle, un dispositif d’arrêt d’urgence (coup de poing, robinet quart de tour...) doit être installé.
Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°46 : En tertiaire, un produit hybride associe-t-il une PAC et une chaudière ?

Non, un produit hybride se compose bien d'une PAC et d'un brûleur mais il doit également inclure une régulation intelligente pilotant les deux systèmes selon leurs performances. Par exemple, une PAC avec relève de chaudière n'est pas un système hybride.
Picto Rafraîchissement
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°27 : Consommation d'eau d'un rooftop adiabatique

Le rooftop adiabatique utilise l’humidification de l’air pour rafraîchir un local. Sa consommation d’électricité est donc très faible (consommation des ventilateurs uniquement) mais qu’en est-il de sa consommation d’eau ?