Créer votre compte pour consulter la revue Vecteur Gaz...
...et profiter de tous les avantages du compte Cegibat :
accéder aux fiches pratiques
gérez vos inscriptions aux Débats Cegibat
sauvegarder vos simulations
Réglementation Gaz / Efficacité énergétique

Réponses d’experts

Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°192 : Peut-on installer trois pompes à chaleur à absorption géothermiques sur une parcelle présentant une surface carrée de 3600 m² ?

Oui, en première approche une parcelle carrée de 3600 m² permet l’installation de trois pompes à chaleur à absorption.
Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°191 : Peut-on envisager un consensus de la profession sur l’utilisation des valeurs et des facteurs de détermination de la puissance d’une chaufferie ?

Non, les facteurs influençant la détermination de la puissance sont trop nombreux.
Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°185 : L’analyse fonctionnelle d’une installation de chauffage et ECS est-elle obligatoire ?

Non, d’un point de vue réglementaire, aucun texte n’impose l’analyse fonctionnelle. Cependant, ce document nous semble nécessaire voire indispensable pour deux raisons. Elle assure une bonne compréhension du fonctionnement optimale de l’installation et permet de consolider les échanges entre les acteurs...
Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°184 : Le commissionnement des installations est-il nécessaire même sur une petite opération ?

Oui, les actes d’une mission de commissionnement sont nécessaires même sur une petite opération de 5 logements ou un petit bâtiment tertiaire.
Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°182 : Lors de l’optimisation d’une installation de chauffage collectif visant à limiter les pertes thermiques, est-il plus pertinent de limiter le nombre de vannes ou de réduire les longueurs de tuyauteries ?

Les pertes thermiques constatées sur le circuit hydraulique d’une installation de chauffage collective découlent des longueurs développées de canalisation ainsi que du nombre de composants (tout particulièrement vannes) installés sur ces tuyauteries. D'une manière générale, on constate qu'il est plus...
Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°181 : Le surdimensionnement d’une chaufferie a-t-il un impact sur le comportement de celle-ci ?

Oui, une étude réalisée avec le Cetiat montre que le surdimensionnement d’une chaufferie a une incidence forte sur le nombre de cycles marche/arrêt des générateurs et donc sur l’usure plus ou moins rapides de ceux-ci.
Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°171: Existe-il une méthode de référence pour déterminer la puissance globale à installer dans une chaufferie ?

Non, à ce jour, aucune méthode ne fait l’unanimité auprès des bureaux d’études thermiques (BET) dans la détermination de la puissance globale d’une chaudière assurant le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire. Les manières d’opérer divergent d’un BET à l’autre avec pour conséquence des écarts...
Picto Chauffage
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°164 : Lors du calcul de dimensionnement d’un générateur, faut-il prendre en compte la surpuissance de relance définie dans la norme NF EN 12831 ?

Non, une norme est par nature d’application volontaire. Cependant, une norme peut être rendue d’application obligatoire dès lors qu’un texte réglementaire y fait référence comme moyen unique de satisfaire aux exigences du texte.
Picto ECS
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°159 : La mise en place d’un réchauffeur de boucle, est-elle pertinente pour améliorer les performances de la chaudière assurant la production d’eau chaude sanitaire ?

Non. En l’état actuel de l’offre, le rendement du réchauffeur de la boucle ECS demeure identique voire légèrement inférieur à celui de la chaudière collective assurant la production d’eau chaude sanitaire. Au regard de l’absence de gains énergétiques, il demeure préférable de traiter les pertes de bouclage...

Picto Rafraîchissement
Réponse d'expert
Mis à jour le

N°158 : L’installation de rooftops adiabatiques dans des locaux de grand volume est-elle rentable ?

Oui, bien que le choix de technologies adiabatiques génère un surcoût d’investissement, ce surinvestissement est compensé en quelques années par un coût de fonctionnement moindre.