Réponse d'expert

N°28 : Réalisation d'une conduite montante en cuivre avec des raccords

Mis à jour le

Peut-on réaliser sur chantier une conduite montante en cuivre avec des raccords (Spécifications ATG B 524) ?

Contexte réglementaire

Le paragraphe 5.2.2 de la partie 2 du NF DTU 61.1définit les solutions d’assemblage du cuivre dans l’habitat.  De façon systématique, les ouvrages collectifs de gaz naturel dans les immeubles d’habitation neufs, construits sur une zone desservie en gaz par GRDF  sont sous sa responsabilité. Dans ce cadre contractuel, l’ouvrage à réaliser doit être conforme à l’arrêté du 2 août 1977 modifié et aux prescriptions de GRDF (REAL1010, REAL0610 et 0620). Ces prescriptions autorisent un seul mode d'assemblage des conduites montantes en cuivre.

Seuls l’emploi d’éléments d’étage préfabriqués répondant aux spécifications de l’ ATG B 600 sont autorisés pour la réalisation en cuivre d’un conduite montante gaz.

Par contre, l’assemblage de différents éléments préfabriqués sera réalisé exclusivement par raccord conforme à la spécification ATG B 524  (jonction entre deux l’éléments d’étage de conduite montante ou entre des nourrices et un élément de hauteur d’étage).

 

Condition de mise en œuvre

Le paragraphe 5.2.2 de la partie 2 du NF DTU 61.1 précise que les assemblages par brasage capillaire doivent être réalisés exclusivement par raccords conformes à la spécification ATG B 524 si la réalisation est entièrement faite sur chantier ou, dans le cas d'éléments préfabriqués, par emboîture venue d'usine et répondant aux prescriptions correspondantes de la spécification ATG B 600.

GRDF impose la confection de conduites montantes par des éléments d’étage, réalisés dans un atelier fixe de préfabrication (par opposition aux ouvrages réalisés sur un chantier) conformes aux spécifications de l’ATG B 600. Ces spécifications techniques sont rendues d’application obligatoire par l’arrêté du 15 juillet 1980 modifié.

Ces spécifications ont pour objet de définir les dispositions auxquelles doivent répondre les éléments préfabriqués (dont les éléments de conduite montante), c’est-à-dire les éléments assemblés de manière permanente, réalisés dans un atelier fixe de préfabrication, à l’exclusion des ateliers de chantier. Elle fixe les obligations des fabricants en matière de fabrication et de contrôle.

L’ATG B 600 précise entre autres les points suivants :

  • Chaque élément d’étage peut comporter jusqu’à 5 piquages. Les piquages sont situés du même côté et leur axe doit être positionné dans un même plan.
  • Les différents procédés d’assemblage permettent l’installation de 1 à 10 compteurs par élément d‘étage selon que le ou les piquages soient associés à des coudes simples à 90° ou des nourrices.
  • Le choix du diamètre, le nombre de piquages ainsi que le nombre de compteurs par piquage dépendent du nombre d’étages et d’appartements par palier à desservir. Les calibres usuellement employés et autorisés par GRDF sont 25, 32 et 50.
  • Le personnel exécutant les assemblages doit être titulaire d'une attestation d'aptitude professionnelle, spécifique du mode d'assemblage concerné et conforme à la spécification ATG B 540-9(6) (article 7-10° de l'arrêté du 2 Août 1977(3) modifié).
  • L’étanchéité de chaque élément d’étage doit être testé en usine par immersion dans l’eau, sous pression interne de 6 bar d’air pendant au moins 2 minutes.
  • Les éléments préfabriqués sont conditionnés et livrés dans un emballage protégé.
  • Chaque élément d’étage portera de façon indélébile le sigle du constructeur, le diamètre extérieur du tube cuivre, et un numéro indélébile permettant toute traçabilité. Cette identification ainsi que le repérage des installations neuves sont une exigence réglementaire.

 

Textes réglementaires de référence

Ces informations n'ont qu'un caractère documentaire et indicatif. L'internaute est seul responsable de l'usage et des interprétations qu'il en fait et notamment de leur adéquation à la situation qu'il rencontre, des résultats qu'il obtient, des conseils et actes qu'il en déduit et/ou émet. 

Définitions

À retenir

  • Seuls l’emploi d’éléments d’étage préfabriqués répondant aux spécifications de l’ ATG B 600 sont autorisés pour la réalisation en cuivre d’un conduite montante gaz.
  • L’assemblage de différents éléments préfabriqués sera réalisé exclusivement par raccord conforme à la spécification ATG B 524.
Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :0 note
0/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
0 commentaire sur cet article