Dossier Technique

Rénovation des conduits 3CE à tirage naturel

Mis à jour le

Les anciens conduits collectifs pour chaudières étanches (3CE) à tirage naturel en acier galvanisé ne permettent pas le remplacement des chaudières gaz par de nouveaux modèles à condensation. Deux solutions très différentes portées par Poujoulat et Ubbink rendent à présent possible la transformation d’un 3CE tirage naturel en 3CE pression, adapté aux chaudières les plus performantes.

Principe de fonctionnement

Le principe du 3CE (conduit collectif pour chaudières étanches) a été développé au début des années 1990 par le Crigen afin d’installer des chaudières gaz étanches standard et basse température sur un conduit collectif fonctionnant en tirage naturel. Il a été commercialisé entre 1994 et 2007 dans le résidentiel collectif.

Dans ce conduit concentrique, l’espace annulaire assure l’amenée d’air aux chaudières individuelles et le conduit central sert à l’évacuation des gaz brûlés vers le terminal. Les intérêts majeurs de cette solution technique résident dans le haut niveau de sécurité du système (étanche) et dans la discrétion du terminal placé en toiture-terrasse. Les matériaux utilisés à l’époque étaient majoritairement des conduits en acier galvanisé et aluminium, adaptés aux chaudières  standard et basse température mais non compatibles avec les chaudières à condensation.

Solutions de rénovation du conduit 3CE à tirage naturel

Depuis le 26 septembre 2015, la Directive Écoconception limite les appareils gaz à la technologie condensation sauf dans le cas des conduits maçonnés. Les chaudières gaz standard ou basse température installées sur des 3CE il y a 15 ou 20 ans ne sont plus disponibles pour les 3CE et doivent désormais être remplacées par des modèles à condensation. Or les 3CE installés ne le permettent pas puisque leurs matériaux ne résistent pas aux condensats. De ce fait, le 3CE est abandonné au profit du 3CEp où le conduit collectif fonctionne en pression et est compatible avec les condensats.

Les fabricants se sont emparés récemment de ce sujet. Deux options sont disponibles pour la rénovation des 3CE :

  • le remplacement du seul conduit central
  • ou la dépose totale du conduit concentrique.

Les deux approches ont leurs atouts et leurs contraintes, mais sont toutes deux valides. Au bureau d’études d’arbitrer en fonction des caractéristiques de chaque chantier.

Rénovation conduits 3CE tirage naturel
2 solutions de rénovation d’un conduit 3CE à tirage naturel

1. Remplacement du seul conduit central

Poujoulat a choisi d’intervenir a minima dans les logements en conservant le conduit extérieur du 3CE. Le conduit central précédemment utilisé pour l’évacuation des fumées est remplacé par un conduit concentrique 3CEp. Le fonctionnement en pression sur le conduit rénové permet de diviser par deux la section du conduit et de l’insérer facilement dans le 3CE existant. « La dépose totale du 3CE reste une intervention conséquente. L’ouverture de la gaine technique sur presque toute sa hauteur entraîne des désagréments importants pour les occupants, surtout en présence d’une cuisine intégrée », explique Vianney Bucher, chef produits de Poujoulat.

Après dépose de la chaudière, Poujoulat préconise :

  • d’ouvrir la gaine technique sur environ 40 x 40 cm au niveau du raccordement avec le 3CE
  • de démonter les piquages individuels et le terminal de toiture
  • de retirer le tube central du 3CE depuis le toit
  • d’insérer par le haut le conduit concentrique 3CEp
  • de mettre en place un conduit de liaison à chaque étage pour le raccordement de la chaudière à condensation

La gaine technique est alors refermée. Seul le logement en bas de colonne fait l’objet de travaux plus lourds, puisque la gaine technique doit être plus largement ouverte pour démonter le U d’équilibrage devenu inutile et le remplacer par un bas de conduit spécifique 3CEp intégrant un siphon muni d’un dispositif antirefoulement.

Solution Poujoulat : remplacement du conduit central

  • Gamme 3CE P Multi+ (intérieur inox 316 L). Premier avis technique en 2007. 5 diamètres proposés (80/130, 110/160, 130/200, 180/250 et 230/350 mm). Jusqu’à 20 chaudières raccordées.
  • Durée de l’intervention : deux ou trois jours par conduit + une journée pour les chaudières.
  • Références : six opérations à fin 2017.

 

2. Dépose totale du conduit concentrique

Pour Ubbink, il apparaît plus simple et rapide de démonter le 3CE existant. « La difficulté avec le tubage est notamment d’ajuster les nouvelles et les anciennes connexions de chaudières. Le démontage du conduit existant intérieur du 3CE en place reste également très aléatoire car il est fixé avec son conduit extérieur. De plus, dans beaucoup de cas, le mauvais état des conduits existants rend aussi difficile toute rénovation », estime Bruno Gallard, chef produits chauffage de Ubbink.

Après dépose de la chaudière et de la souche de toit, l’industriel préconise d’ouvrir la gaine technique sur 1 à 1,5 m de hauteur pour accéder au conduit existant. Le 3CE est coupé à chaque étage et évacué depuis chaque appartement. La colonne 3CEp est assemblée en toiture. Elle est descendue dans la colonne puis fixée à chaque étage. Le nouveau terminal de toiture est ensuite posé et les conduits de liaison installés sur chaque chaudière.

Solution Ubbink : remplacement du 3CE par un 3CEp

  • Gamme Rolux 3CEp Condensation Concentrique (intérieur polypropylène translucide). Premier avis technique en 2007. Cinq diamètres proposés (80/130, 110/160, 125/200, 160/250 et 200/300 mm). Jusqu’à 20 chaudières raccordées (deux par étage).
  • Durée de l’intervention : moins d’une journée par appartement (conduit + chaudière).
  • Références : rythme actuel de deux ou trois chantiers par mois. (à fin 2017)

 

Votre avis sur ce dossier
Notez ce dossier :
Note moyenne :5 notes
4/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
0 commentaire sur ce dossier