Actualité

Panorama du gaz renouvelable en 2016

le 07/03/2017
GRDF, GRTgaz, le Syndicat des Énergies Renouvelables (SER), le SPEGNN* et TIGF signent leur deuxième collaboration consécutive. Ils ont présenté, mercredi 22 février dernier, le Panorama du Gaz Renouvelable 2016 à la presse.

Dresser un état des lieux et tracer les perspectives de la filière

Fin 2016, les 26 sites injectant du biométhane dans l’ensemble des réseaux et les 241 projets recensés confirment la tendance de développement observée en 2015. Avec une augmentation de 162 % en 2016, 215 GWh ont été injectés dans les réseaux de gaz, soit l’équivalent de la consommation de près de 18 000 logements ou de 1 000 bus.

Néanmoins, la production de gaz renouvelable ne représente que 0,05 % de la consommation française alors que la Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV) fixe à 10 % la consommation de gaz renouvelable à l’horizon 2030.

En parallèle, la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) fixe des objectifs pour l’injection de biométhane dans le réseau de gaz, en termes de production globale : 1,7 TWh en 2018 et 8 TWh en 2023.

Pour être au rendez-vous des ambitions de l’Etat, l’ensemble des acteurs de la filière s’accordent à dire que plusieurs mesures structurantes sont nécessaires :

  • l’adaptation du coefficient S pour les sites n’ayant jamais valorisé de biogaz en contrat d’achat**
  • le prolongement du contrat d’achat de 15 à 20 ans à tarif identique
  • le passage d’un calcul mensuel des capacités d’injection à un calcul annuel.

" La Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte fixe à 10 % la consommation de gaz renouvelable à l’horizon 2030. La France a fait le choix d’orienter la filière vers un modèle d’économie circulaire qui permet de valoriser les déchets, de produire du gaz renouvelable et de développer de nouveaux usages tels que le BioGNV, aussi appelé biométhane carburant. En une seule année, la production de gaz renouvelable injecté dans le réseau a presque triplé et l’on dénombre un grand nombre de projets. Néanmoins, pour tenir l’objectif 2030, les professionnels attendent encore des mécanismes de soutien adaptés à la spécificité de cette source d’énergie ", déclare Jean-Louis BAL, Président du SER.

Les chiffres clés 2016

  • 26 sites d’injection (+ 53% par rapport à 2015)
  • 215 GWh d’énergie injectée dans les réseaux de gaz naturel (+ 162 % par rapport à 2015)
  • 410 GWh/an de capacité maximale de production de biométhane installée (+ 47% par rapport à 2015)
  • 241 projets d’injection recensés dans la file d’attente représentant une capacité maximale cumulée de 5 TWh/an
  • 40 400 tonnes de gaz à effet de serre évitées grâce au biométhane
Panorama gaz renouvelable 2016
Téléchargez le Panorama du Gaz Renouvelable 2016

*Syndicat Professionnel des Entreprises Gazières Non Nationalisées

** Aujourd’hui, les sites produisant déjà du biogaz, et souhaitant faire le choix du biométhane, se voient appliquer un coefficient d’abattement sur leur futur tarif d’achat alors qu’ils n’ont encore jamais bénéficié de soutien. 

Votre avis sur cet article
Notez cet article :
Note moyenne :3 notes
5/5
Déposez un commentaire
Votre adresse email ne sera pas rendue publique, mais elle permettra à Cegibat de vous recontacter en cas de besoin.
* Champs obligatoires
** Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
0 commentaire sur cet article