Actualité

Fort potentiel pour le marché de la micro/mini-cogénération

le 02/02/2015
Le CNAM et l'ATEE organisaient une journée dédiée à la micro-cogénération le 29 janvier 2015 à Paris. Retour sur cette manifestation.

Le CNAM et l'ATEE organisaient une journée dédiée à la micro-cogénération le 29 janvier 2015 à Paris. Marché, technologies, conditions de raccordement, contrat d'achat de l'électricité...les sujets majeurs ont été traités. Focus sur les perspectives de développement de la solution qui se positionne comme un atout pour les bâtiments à très haute performance énergétique.

« Le marché français totalise actuellement une centaine d’installations de micro ou mini-cogénération.» a indiqué Régis Contreau (Chef de produit à GRDF). Il s'agit soit des chaudières à moteur Stirling de type écogénérateur, soit des modules de cogénération installés en habitat collectif ou dans des immeubles de bureaux, des lycées, des commerces, etc..., avec des temps de retour qui peuvent être inférieurs à dix ans. Un guide d'aide à la conception a d'ailleurs été édité par Cegibat fin 2014. Il détaille notamment les éléments de faisabilité à considérer lors de l'avant-projet pour cette solution qui séduit de plus en plus les maîtres d'ouvrage.

Une quarantaine de modules de cogénération de moins de 5 kWe ont été vendus en France l’an passé, contre 17 en 2013 et 6 en 2012. Selon Régis Contreau, en 2020, l'objectif de ventes annuelles est estimé à près de 250 modules et quelques 2 000 écogénérateurs, principalement pour des bâtiments visant un haut niveau de performance énergétique. Le rapport du projet Code 2, projet porté par l'association Cogen Europe, conforte ces bonnes perspectives de développement de la micro-cogénération et estime que le marché européen pourrait atteindre 2,9 millions d'unités en 2030 (même si certains leviers réglementaires et administratifs restent à lever).

La prochaine réglementation RT 2020 et le développement des bâtiments à énergie positive constituent « sans doute le meilleur levier de développement » de la micro-cogénération. Parmi les différentes technologies, il faut enfin ne pas oublier la pile à combustible dont les efforts de R&D portent leur fruit en se concrétisant par les premiers tests terrain, sans pouvoir encore parler de commercialisation. Une expérimentation de trois piles à combustible Viessmann a été lancée à Forbach (Moselle) l’an passé.

Retrouver le programme de cette Journée micro-cogénération