Actualité

Directive Ecodesign : chaudières à condensation en rénovation

le 09/06/2015
François GUEDAN, chef des ventes sud-est chez UBBINK, revient sur les impacts de la Directive sur le secteur de la rénovation.

La rénovation des bâtiments est au cœur du projet de transition énergétique. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce marché, en France et en Rhône-Alpes ?
Effectivement, la conversion des logements énergivores est un enjeu majeur de la transition énergétique. Un des éléments de réponse passe par le  remplacement des chaudières « basse température » par des appareils de chauffage à « condensation ».  Le potentiel est considérable : l’âge moyen des chaudières en France est de 18 ans dont 4 millions ont plus de 15 ans* ! Nous avons fortement investi en R&D pour développer des solutions adaptées, portées par notre force commerciale auprès des bailleurs, prescripteurs et professionnels que nous accompagnons dans leurs études.
Le challenge est complexe, il existe de nombreuses configurations dans l’existant notamment dans le collectif. On estime en effet à 1 850 000 appareils raccordés sur conduit individuel, 600 000 sur conduit Shunt, 50 000 sur conduit Alsace, 50 000 en alvéole technique gaz (ATG) et 650 000 sur conduit VMC Gaz**. Chacune de ces configurations nécessite bien sûr une approche spécifique.
 

Avec la généralisation des chaudières à condensation, la rénovation de l’évacuation des produits de combustion est un enjeu clé. Pouvez-vous présenter les solutions phare que vous proposez pour répondre à ces nouveaux projets ?
Afin de répondre à ce besoin de plus en plus fort, nous avons développé en collaboration avec le Crigen et GrDF des solutions dédiées, toutes titulaires de DTA ou Avis Technique CSTB. Nos conduits sont en PPTL (polypropylène translucide) parfaitement adapté aux appareils à condensation, hautement résistant à la pression (classe H1) et permettant toutes les solutions de rénovation. 
Les systèmes développés par Ubbink permettent le remplacement d’une chaudière basse température par un appareil à condensation étanche dont le fonctionnement du circuit de combustion est complétement indépendant du logement.
Nous avons mis au point plusieurs solutions : le Rénolux© est le système leader pour le remplacement des appareils sur conduit individuel. Dans le logement collectif, le Rolux© 3CEp Rénovation permet la rénovation des conduits Shunt et Alsace, ainsi que des alvéoles techniques gaz.
En collaboration avec le Crigen, nous finalisons le développement d’une solution innovante pour la rénovation des conduits VMC Gaz.  Nous présenterons également au salon Interclima + Elec une solution inédite pour le remplacement des terminaux horizontaux. 

Bien que la Directive Ecodesign ne soit applicable qu’à partir du 26 septembre prochain, vous commencez à avoir des projets dans ce cadre. Pouvez-vous faire un premier retour sur ces chantiers ?
Nous développons depuis plusieurs années des solutions dédiées aux chaudières à condensation, dont des systèmes adaptés à la rénovation de conduits. Notre expérience et notre expertise sur ce type d’installation nous permettent d’être déjà en conformité avec les exigences de la Directive EcoDesign. 
Nous observons une forte demande pour la mise en place de chaudières à condensation sur conduit Shunt dans des logements la plupart du temps occupés. Dès le début du projet jusqu’à l’installation,  nous accompagnons les bailleurs, les prescripteurs et les entreprises. Grâce à un bon diagnostic et à notre solution Rolux 3CEp Rénovation, une colonne Shunt complète de 5 appareils peut être réhabilitée dans la journée, du démontage des anciens appareils jusqu’à la mise en route des nouveaux.

Retrouvez le dossier sur les solutions d'évacuation des produits de combustion en rénovation